AccueilnewFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Chancelord
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
24
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Sam 12 Oct - 16:14
Chance


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]" >
Carte D'identité

Nom : Chance
Âge :   27
Sexe : Masculin
Nationalité :   Mu
Taille :   183 cm
Poids : 67 kg
Orientation Sexuelle :   Gay
Groupe sanguin :  AB
Guilde/Organisation :   Shadow's Assassin

Qualités :   Imaginatif et rêveur, sociable mais indépendant, fin négociateur
Défauts :   Trop confiant, ne tient pas compte des conseils des autres, éparpillé et inconstant, préfère la facilité à la difficulté

Hobby :   Jouer au casino
Phobie :   Peur des chats

Informations particulières :   Fashion victim !

Arme & Magie
Arme :   Bâton en argent.
Magie : La magie d’Hermès , tel un ectoplasme, la puissance de ce dieu est dû à sa capacité de prendre la forme des circonstances. Jamais il n'était figé dans une forme donnée. Ainsi put-il mettre à sac l'Olympe.Il est le dieu du commerce, des voyageurs, des voleurs, des marchands, des médecins et il est également le messager des dieux. Il accompagne aussi les âmes en enfer.Il apporte la chance sur son passage. Il s'agit d'une déclinaison de son attribue chance. Cette magie permet de modifier les circonstances en jouant sur le capital chance présent dans une zone donnée. C'est avant tout une magie de soutient qui joue sur les probabilités de réalisation d'un évènements et transférer la chance d'un cible sur autre, avantager l'un sur l'autre.  

L'histoire ne s'écrit pas seule...

Un nom pour une vie, Chance :

Mes parents adoptifs m’ont trouvé dans le désert de Mu. Ils menaient des recherches archéologiques dans une des régions de Mu. Un soir une tempête de sable les obligea à se réfugier dans les ruines qu’ils venaient de mettre à nul.
Organisé et rationnel, se jeune couple de scientifique portait dans leurs sacs des kits de survis. Pour ne pas s’ennuyer et perdre de temps, ils ont commencé leurs investigations. Ils s’enfonçaient dans les dédales du temple. En déchiffrant partiellement certains textes, en décortiquant des peintures, ils sont arrivés à la conclusion qu’ils venaient de découvrir un site religieux vénérant Ἑρμαιον. Le plus dur était de définir : Ἑρμαιον. Au bout de plusieurs heures de travail et de recherches complémentaires, ils ont attribué, à ce dieu inconnu, la définition suivante : personnification de l'ingéniosité, de la mètis. Plusieurs jours sont passés, durant lesquels mes parents ont travaillé ardemment à déchiffrer et définir pour qui et pour quoi ce temple avait été édifié. Leurs longues heures de travail ne leur avait pas fait oublié leur prévoyance. Ils avaient dessiné un plan détaillé et technique des lieux pour en ressortir. Mes cris de jeune nourrisson les ont arraché de leur concentration. Dubitatif et perplexe, ils ont déjà commencé, avec des gestes simples, à vérifier leur état mental. Ces inspections et introspections n’ont duré qu’une dizaine  de minutes. Une fois rassuré, ils se sont dirigés vers moi. Ils arrivèrent dans une pièce qui semblait grande, mes cris étaient proches. En quelques secondes ils ont allumé torches et flambeau. Une nef grandiose apparue. Ils se sont déplacés vers moi, alors allongé sur l’autel central et entouré d’un drap d’argent. Mes parents m’ont saisi et osculté. J’étais en bonne santé, je me suis mis à rire. Je restais dans les bras de ma mère qui admirait l’architecture autant que moi pendant que mon père parcourait la nef à la recherche d’humains. Au bout  d’une heure, mes parents sont arrivés à plusieurs conclusions :
- Nous étions les 3 seules êtres vivant dans ce temple.
- Ce temple a été construit pour rendre hommage à une divinité nommée Hermès.
Hermès était un  dieu messager entre les hommes et les dieux. Il était libre d’aller et venir entre les différents mondes.  Il ne prenait pas par aux conflits mais entre les dieux et les hommes. Il est celui qui donna la parole à la première femme, celui qui protège les voyageurs et les commerçants. Celui qui fait des dons de chance sur sa route.
- La dernière conclusion est quand l’absence d’autres humains j’allais mourir en restant seul ici. Mes parents ne pouvant pas avoir d’enfant ont choisi de me garder. En hommage au dieu qui les a menés ici, ils m’ont appelé Chance. En me nommant ainsi, haut et fort, dans  l’antre de ce dieu, mes parents m’ont fait dont de vie et d’amour et Hermès dont de chance. Ils n’ont pris conscience de ce dernier point qu’au moment de leur mort.
Enthousiasmé par leurs dernières découvertes, estimant que la tempête de sable devait être finie, nous avons pris le chemin de la sortie. Une fois dehors, le soleil éclatant nous aveuglait. Le temps de s'adapter à cette lumière retrouvée, une milice de l’empereur nous encerclait.
« Par ordre de sa majesté, toutes les découvertes ici sont siennes. Toutes personnes ayant participé aux fouilles n’ont que deux options soit mourir ou servir l’empereur à vie sous le serment de soumission.»
Sans hésitation mes parents ont porté allégeance,  se sont coupés leurs ailes pour me sauver la vie. Ils ont transmis l’ensemble de leurs notes à un jeune mage. En les parcourant rapidement, un sourire narquois s’échappait avec ces mots :
« Votre découverte va garantir la perpétuité de notre règne. Aller mettre à nul l’histoire et le savoir de ce lieu… Comment se nomme cet enfant ?»
« Chance ».
En prononçant mon nom, un effondrement de terrain s’est produit. Les ruines ont été entièrement englouties  comme la moitié des hommes présents. Le mage compris. Noir de colère, il lançait un sort en notre direction quand le sable la happait à son tour. Avec le reste des troupes nous sommes partis pour la capitale. Sur place, mes parents ont prononcé leurs vœux de soumission. Ce serment implique que la personne ne peut mentir à l’empereur sous peine de mort. Par chance, aucune question n’a été posée sur moi, seulement sur les fouilles et l’incident. L’enquête conclue que c’était un banal accident. Après cette histoire, mes parents ont été affectés au centre de recherche historique comme directeurs (leur CV avait beaucoup plus). Leurs missions étaient d’enquêter sur l’histoire de donner se savoir à l’empereur, de le masquer ou transformer pour les autres.
Comme toutes les découvertes de mes parents étaient classées secret défense, il n’existe plus de trace de leur travail officiellement. Officieusement, non plus. Ils ont trahi le serment de soumission, leur existence a été effacée. La seule preuve qu’ils ont été est moi.
Un titre pour une existence, Lord

J’ai passé une jeunesse dorée dans une cage d’or. En tant que fils des archéologues en chef de l’empereur, il a été décidé que je suivrai la voie des mes parents. Une armée de professeurs particuliers s’est amassée autour de moi pour m’inculquer l’histoire et les langues. Très vite, je me suis lassé et j’ai trouvé plusieurs échappatoires. L’un de mes échappatoires était l’apprentissage de l’art du combat. Mes parents s’étaient liés d’amitié avec un jeune garde au retour de Mu. Ce jeune garde après avoir réussi les testes de garde d’élite  a été assigné à notre protection. C’est lui qui m’a enseigné l’art du combat. Comme pour mes études, à la base, je ne suis pas forcément doué, mais dame bonne fortune m’as toujours permis de me démarquer des autres. J’ai acquis une solide réputation. Dès l’âge de mes  13 ans, j’ai intégré l’école des assassins de l’empire. En pleine adolescence, il fallait que je sois le meilleur sur les  deux tableaux. Cette pression mise naturellement sur moi m’a poussé à découvrir les joies des soirées délurées entre jeunes riches de la capitale. De mes  13 ans à mes 21 ans, l’année de remise des mes diplôme j’ai voué ma vie aux soirées débauchées et à ma formation. J’ai donné pas mal de cheveux blancs à mes parents et à mon maître d’arme.
Le jour de mes 21 ans, mes parents ont été effacé. Le jour de mes 21 ans, je me suis effacé. Pour valider mes études d’archéologue, j’ai du partir en voyage d’étude avec mes parents pour expérimenter ma thèse. Pour valider mon cursus d’assassin, je devais également m'acquitter d’une série d’assassinats. Un voyage d’affaire, dans la région de Mu, de mes parents s’est avéré le support idéal pour les stages. D’une part, ma thèse portait sur l’héritage magique de Mu et d’autre part un groupe de rebelle  s’était réfugié là-bas, massacre idéal. Ce  voyage s'est étalé entre avril et juin.  Sur place, j’étais déprimé au grand désarroi de mes parents et de mon maître d’arme. Ces derniers étaient excités de partager avec moi mes expériences de fin d’études alors que je  pleurais les fêtes manquées. Courant mai, j’ai fait 5 rêves curieux. Ces rêves ont commencé à me révéler et annoncer la fin de mon insouciance.
L’éveil du coq, s’est passé le 01 mai. Mes songes m’ont emmené dans une ferme. Mon regard s’est arrêté sur un coq qui fanfaronnait au milieu des poules. Ce dernier croisa l’un de ses congénères. Les poules ont formé un rond autour d’eux. Le combat commençait. Les coups de bec et de griffes étaient violents, le sang giclait, les plumes volaient. Au bout de quelques minutes, le second coq tombait dans une marre de sang. Le coq survivant s’allongeait dans le sang de sa victime au soleil levant. Les rayons du soleil frappaient progressivement cette mare. Le coq s’illumina. Il est devenu or et argent, « Réveille-toi, soit fier et libre ».
L’éveil du bouc, s’est passé le 07 mai. Cette fois-ci mes rêves m’ont amené dans une soirée de la capitale. C’était une soirée déguisée. Je sentais l’odeur de la boisson et de la nourriture partout. Mon regard s’arrêta sur un jeune homme déguisé en bouc, voir plus il était mi-homme mi-bouc comme un satyre. Nos regards se sont entrelacés. Un jeu de cache-cache nous a emmené dans une des chambres de la maison. L’excitation montait en lui comme en moi. J’arrachais ses vêtements et lui les miens. La lumière du soleil me réveillait, « Réveilles-toi, soit heureux et profites de chaque instant ».
L’éveil du serpent, s’est passé le 14 mai. Mes songes m’ont conduis dans les ruines que l’on fouillait. J’essayais de déchiffrer une inscription quand un serpent a fait irruption devant moi. Nos regards se sont croisés. Subjuguer par le calme de l’animal, je l’ai suivi. Nous sommes arrivés dans une nef majestueuse. Les décorations offraient un subtil mélange d’argent, noir, ocre et or. Une morsure me tira de cette extase. Je regardais mon pied. Le serpent accroché à lui disparu. Je transpirais, ma peau me démangeait. Je me grattais et arrachais des lambeaux de peau en entier pour faire apparaître une nouvelle peau. Le serpent apparu sur l’autel, « Réveilles toi, apprends et renais à chaque levé du soleil ».
L’éveil de l’aigle, s’est passé le 21 mai. Après une longue journée à chercher d’éventuels rebelles, je suis tombé mort de fatigue. Mes songes m’ont emmené en plein désert de Mu. J’étais en train de marcher en plein soleil quand un cri et une ombre ont attiré mon attention. Je fixais droit le soleil et vis un majestueux aigle tournoyé. Il fonçait d’un trait vert le sol. Un bruit d’explosion se fit entendre à l’endroit de l’impact. Je partais en courant. Sur place, l’aigle énorme était au cœur de l’impact et entouré d'une mare de sang. Il déploya ses ailes et m’apporta un morceau de chair. Je l’ai mangé, «Réveilles toi, élèves-toi et rayonne ».
L’éveil du cerf, s’est passé le 28 mai. Dans se rêve, j’explorais une forêt inconnue. La végétation était luxuriante, l’odeur boisée et fraîche, avec de légers parfums fruités. J’entendais l’eau qui coulait. Je me suis déplacé vers la rivière, là j’ai vu un cerf argent dominant la clairière sur son rocher. D’un bon, il jaillit en face de moi. D’un bon je reculais. Il commençait à ma charger, j’esquivais comme je pouvais. Au passage je ramassais un bâton par terre. S’ensuit un combat alternant esquive et charge.  La nuit était déjà tombée, cela faisait plusieurs heures que l’on se chassait mutuellement. Au levé du soleil, on s’est rejoint sur le rocher. Le cerf commençait à faire une révérence et j’ai fait de même, « Réveillez-vous My Lord ».
Le 05 juin, j’ai fini mes projets d’études et j’ai rencontré mon bestiaire. Vers 07h l’un des nos informateurs, nous a indiqué que les rebelles étaient à 03h de notre camps. Je suis parti sur le champ, armé de mon bâton. Vers 09h30, j’atteignais le camp de nomade. Une vingtaine d’hommes en apparence. J’approchais le campement grâce à une ruse vielle comme le monde. J’ai joué  l’homme perdu… Vers 11h, j’étais en place. La caravane contenait (au final)  40 individus hommes, femmes et enfants. Mes années d’entrainement à l’école d’assassin  m’ont apprit à être froid et professionnel. A 11h15, je commençais l’action. En 5 min j’avais tué les femmes, les enfants et  90% des hommes, mon corps était couvert de sang. Une montagne de muscle fonçait  sur moi. Un cri d’oiseau  perturba son élan, j’en profitais pour lui donné un coup mortel en plein plexus. Fier de lui, l’oiseau se posa sur mon épaule. J’avançais sur le dernier homme en vie. Un aîné. Il sourît.
« Les dieux sont incorrigibles et inexplicables. »
Il me tendit un bâton d’argent avec moult gravures et symboles.
« Tue-moi avec. »
Aussitôt dit, aussitôt fait. L’homme s’écroula avec un sourire. Spontanément, je levais le bâton au ciel. Les reflets du soleil sur lui et les autres pièces  métalliques ont plongé le camp dans un océan de lumière et de sang. Une douleur écrasante me plaquait au sol. La lumière et le sang s’engouffraient dans le bâton. Un coq, un bouc, un serpent et un cerf sont apparus. Avec l’aigle, ils ont formé un pentagramme autour de moi :
« Les songes ont éveillé notre existence.
Le sang des fidèles nous a libéré.
La lumière nous a béni.
Nous siègerons  avec toi désormais.
La vie sera notre offrande et ta libération. »
Je me suis évanoui juste après. Mon maître d’arme pas très loin avait observé la scène.Il  est venu me réveillé peu après :
« Tu as réussi. Tu es désormais un assassin de l’empire. Mais tu as perdu ton existence alors profite du peu qu’il te reste ».
Somnolant, je n’ai pas fait attention à  ses mots. Vers 15h, j’ai rejoint notre campement. Je me suis lavé et suis allé vers mes parents dans la nef du site. Cet endroit m’était familier autant qu’à mes parents. Pour valider mes études d’archéologie, il me fallait traduire un dernier texte pour appuyer ma thèse sur le site :
« Il est celui qui passe à travers et qui possède la capacité à prendre forme des circonstances »
Extrait de ma soutenance du  12 juin :
« La région de Mu bien avant sa période d’avancée technologique  a été un haut lieu de la magie. Il est fort probable que les recherches technologiques menées, il y a une centaine d’années s’appuyaient sur des sites historiques de ce type. Il existait dans cette région  12 temples dédiés à une divinité.
Les recherches menées sur Mu en terme géographique n’ont mis à jour que le temple d’Hermès. Les textes, peintures et artefacts présents sur  permettent de déduire que la magie développée ici était particulière et unique. Magie fondée sur les aptitudes d’Hermès : un ectoplasme capable de voyager entre les mondes, capable d’être une circonstance. Cette magie permettrait à l’utilisateur d’échapper aux lois de causalité de notre monde, voir d’en manipuler certains aspects. »
Le 20 juin, j'étais officiellement diplômé de l’école d’archéologie et de celle d’assassinat.  Le soir même, je suis parti en soirée. Complètement ivre je suis rentré vers 23H. Vers 04h du matin, des gardes ont débarqué pour nous traîner de force devant l’empereur.
« Mes chers amis, vous avez trahit le serment de soumission sans mourir. Ce miracle  a été possible par l’existence de Chance. Après votre retour de Mu, il y a 21 ans aucune question n’a été posée sur votre fils. Récemment, son maître d’arme l’a vu pratiquer la magie. D’après tous les testes pratiqués, il s’est avéré qu’il n’avait pas d’aptitude pour cette dernière. Ce paradoxe est encor possible par la simple existence de votre fils. Je vais vous questionner pour savoir et après votre fils vous exécutera. »
Ces derniers mots m’ont réveillé et refroidi aussi sec.
« L’un de vous  deux est-il mage ou descendant de mage ? »
« Pas à notre connaissance.»
« Comment expliquez-vous que votre fils puisse pratiquer la magie ? »
« Ce n’est pas notre fils de sang. »
« Expliquez-vous.»
« Nous l’avons trouvé dans les ruines de Mu, il y a 21 ans ».
Un visage de stupéfaction illumina la salle sauf l’empereur et ma famille. Nous sommes restés stoïques.
« Je vois comme aucune question ne vous a été pausée par moi, vous n’avez jamais fournit d’explication sur la présence de ce dernier sur le site. Vous n’avez jamais vraiment parlé de lui en général. Il y a  21 ans je vous ai demandé de me livrer tous les secrets oubliés des vestiges. Ce que vous faîtes depuis. Votre fils n’est pas oublié, vous n’avez pas trahit votre serment. Le sort ne vous a pas tué. Chance, tu sembles un sujet de recherche et d’expérience inopiné. Tes aptitudes naturelles m’ont toujours apparues hors norme. Ta récente thèse sur la magie d’Hermès semble te coller à la peau. Une magie qui peut prendre forme des circonstances, où cette aptitude à manipuler le fait à ton avantage. L’aviez-vous remarqué mes amis ? »
« Oui, mon seigneur. Nous n’avons jamais pensé que c’était de la magie, mais juste un don laissé par Hermès quand nous lui avons donné son nom ».
« Chance, tue tes parents. »
Mon maître d’arme m’apporta mon bâton (celui de mon massacre de Mu). En 2 coups, je tuais mes parents. Mort en souriant.
« Admirable machine de guerre. Il est temps de voir ton potentiel magique et de l’exploiter à mon avantage. Mais avant tu vas prêter serment de soumission à mon égard »
« Moi Chance remet ma vie entre vos mains. Vous jure par ces mots et mon sang, une soumission totale. Mon cœur est vôtre, mon esprit est vôtre et mon corps est votre ».
« Chance, par ces mots je t’aliène à mon existence…j’ai oublié la reste !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »
Un sourire narquois illumina mon visage. L’espace d’un instant l’empereur a failli, cet espace a créé la surprise. De cette surprise, j’ai absorbé la chance elle-même. De cette chance, je me  suis servit pour m’échapper.
« Vous avez choisi de jouer avec nos vies sans vous souciez des conséquences. Je jouerai avec vous pour rééquilibrer la balance, la chance n’est plus avec vous.»
A peine, je prononçais ces mots que des rafales de magiques sont lancées sur moi. Aucune d'elles ne m'as touché sauf une espèce de grosse boule sombre qui me percutait violemment. Après ce choque, une voie me réveilla :
« My Lord, il est temps »
J’ouvrais les yeux. J’étais dans une chambre familière.
« Nous avons évité de peu la catastrophe mais la vie a été versée. La libération a été achevée ».
Sur ces mots, des flashes douloureux des évènements récents m’ont envahit. Les larmes ont coulé pour la première et dernière fois. Au bout de quelques minutes, je reprenais mes esprits.
« Nous sommes dans une illusion créée par le sort lancé ». C’est un état second dans lequel vous êtes mis. D’ici peu votre esprit, va être absorbé dans le néant. »
« Vous êtes 5. Le coq, le bouc, le serpent, l’aigle et le cerf. Vous êtes mon bestiaire. Sortez-moi de la et mettez moi en lieu sur le temps de… »
Sur ces paroles, ils ont formé un pentagramme autour de moi.
« Libération ».
Je me suis retrouvé dans le désert de Mu sur les restes des caravanes que j’ai détruit. Là où j’ai commencé à vivre.  J’ai ramassé ce qu’il restait quelques vêtements, de l’équipement… Je suis parti en direction d’Atlantica. Pour quelqu’un d’autre que moi ce voyage aurai pu être le dernier car éprouvant et mortel, pour moi il était salvateur et libérateur. A la capitale, je me voyais mal erré comme un mendiant. Étant fainéant, il me fallait, de l’argent en grosse quantité et vite pour vivre bien sans me forcer. Il existe des jeux d’argents illégaux où l’on pari tout et n’importe quoi. C’est en jouant au blackjack que j’ai pris la vie d’un jeune riche local. Étrange, il voulait échapper à sa vie et moi préserver la mienne. Une fois le jeu gagné, le perdant et la gagnant se sert la main. En sellant la main, le perdant donne ce qu’il a mis en jeu. Dans mon cas figure, j’ai hérité d’un titre (et des biens associés), « Lord » et ce jeune homme de ma mort.


Le corps ne reflète pas toujours l'ame...

Le plus dure après les soirées c’est de se lever et de se remettre en forme. Après mon petit déjeuner c’est la salle de bain. C’est le moment essentiel de la journée. C’est là que je donne le ton.
L’inspection commence par une revue générale de mon corps.
La base est de vérifier mon poids : 67kg pour 1m83. Cette combinaison de chiffres magiques me donne une allure fine et élancée pas un poil de graisse. Ma peau légèrement bronzée et mes yeux gris me donne un aspect mature mais jeune. Ma pilosité légère continue d'affiner mes traits. Pour entretenir ma peau j’utilise régulièrement divers crèmes et astuces de grand-mères.
En ce qui concerne m'on odeur naturelle, je pense qu'elle est en  rapport celle des déserts de Mu. Une odeur sèche  mais intense, sans inégalités apparentes. Qui peux révéler certains secrets, si l'on prête attention aux nuances. En fonction des tons que je souhaite mettre en avance, je vais opter tant tôt pour des effluves musquées pour affirmer ma virilité, tant tôt pour des senteurs boisées pour laisser transparaître une certaine fragilité.
Une fois le corps inspecté et travaillé, je passe à la sélection des fringues. J’avoue que j’ai une préférence pour le gothique chique. Donc je porte aisément des  2 pièces en cuir noir avec une chemise de couleur unis. Pour la couleur, je reste ouvert et sa dépend de mon humeur. Aujourd’hui, c'est  une chemise pourpre en lin.  
Une fois, cette base sélectionnée, je rajoute des boutons au costume comme à la chemise. Les boutons sont tous en argent. Leur forme peut passer du simple carré au bateau. Et aujourd’hui, j’ai choisi, les boutons style nœuds marins.
Avant dernière étape les chaussures. Ce choix se fait fonction des évènements probables de la journée. Il est prévu que j’aille faire les boutiques. Je prends les "docs" pourpres.
L’élément final est la coupe de cheveux. Mes cheveux noir, mi long  et raide offre des possibilités intéressantes mais nécessitent dans certains cas pas mal de gel. Aujourd’hui, je me fais un chignon avec un pique en argent de 5 cm, je complète le mouvement par des mèches gelées.
Je passe en moyenne 1 heure par jour dans la salle de bain pour me "looker" en fonction de mon humeur et de mon emploi du temps. Heureusement que j’ai du temps libre.
Le mental

Une personnalité à la carte
En amuse-bouche
J’opte pour des ravioles de Tzatziki. Une entrée en matière qui adoucit les mœurs et exerce une fascination. La douceur du yaourt à la grecque mélangée à la saveur amer du concombre, la vivacité du citron et le piquant de l'ail rappelle une personnalité douce et pausée qui s'affirme sans difficulté. Ce coté méditerranéen témoigne d'un esprit bon vivant, chaleureux franc mais intéressé.
En entrée :
Une fois l’accroche faite, je propose une émulsion de parmesan. Le travail par l’air de la matière première qu’est le parmesan nous libère de toute forme d’entraves et de restrictions. Notre imagination se libère totalement. Par contre si je me laisse emporter par elle, j’en oublie la technique, je m’éparpille et au lieu de proposer un plat bien ficelé, j’offre des miettes…
En plat :
Pour rattraper le coup, en plat j'opte pour des ravioles de tomates et de pois. Ce mélange de rouge épice et de vert épice confirme une personnalité colorée qui aime se mettre en avant, en oubliant les autres au passage. La saveur sucrée fait passer largement la pilule. Adoucir les cœurs pour obtenir un résultat quelle douce approche.
En dessert :
J’ai une préférence pour les spaghettis de cassis. Ce dessert plaît rarement. Il est assez particulier par sa texture et ses couleurs. Une sorte de fluide rosé semi rigide, suffisamment souple pour s’adapter à la situation sans casser. Il peut si le convive le prend mal vous tâcher les mains et autres. Les gens préfèrent le traditionnel chocolat au cassis mais je ne changerai pas pour autant.
En boisson :
Rien de plus simple facile que des billes parfumées au champagne. Il faut introduire au fond du champagne frais, une solution de sirop presque givrée… Le reste se fera tout seul. Pourquoi se casser la  tête quand la nature fait tout elle-même, il suffit juste d’exploiter cette ressource…

Ce repas coloré et moderne témoigne d'une homme qui aspire la liberté. Droit dans mes sabots, je n'hésite pas à manipuler les gens par mes discours soit pour les protéger, soit pour me protéger ou pour obtenir quelque chose. Je reste sur de moi, cette confiance exacerbée accrue par la chance m'incite à prendre des raccourcis et aller au plus simple. Je déteste prendre des chemins longs et compliqués même si sa veut dire se mettre en danger et ignorer les conseils de mes proches. Subjuguer par le potentiel du monde qui nous entoure mais cossard, je pars dans plusieurs directions. Cette capacité à couvrir plusieurs lièvres à la fois souligne mon inconstance dans mon approche de la vie. Quoiqu'il soit, tôt ou tard je retourne toujours sur mes pattes.




Informations complémentaires
? Qui est le personnage sur ton avatar : ATTENTION, vous devez faire attention que ce personnage soit disponible ( direction la liste des avatars pris ) et il vous est interdit de changer.
Veux-tu un rang sous ton avatar : ( exemple : The angel of Hell etc ) Si oui, veuillez me fournir le code en HTML entre [ code ] [/ code]

Prénom :  Cedric
Ton age : 33 ans

Où as-tu découvert F.T.R :Recherches net.
Qu'est-ce qui t'a attiré dessus :Un rpg qui semble plus tôt riche et mature.
Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : Totalité du forum.
Code de validation :


http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
24
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Sam 12 Oct - 16:14
Bien passons à la notation ~

Orthographe : 1/ 2
Vocabulaire : 2/ 2
Conjugaison : 2/2
Qualité : 1.5/ 2
Originalité : 2/2
Respect de la langue française : 2/2
Note perso : 1.5/2
Bonus longueur du texte : 6/ 6


Ce qui nous donne un total de 18, plus 2 niveaux pour le bonus d'intégration de SA, soit niveau 20
Au niveau des PCs 20*5 = 100, plus 15 de bonus d'intégration de SA, soit 115 PCs
Tu obtiens 20 PTs, plus 3 de bonus d'intégration de SA, soit 23 PTs
Et pour finir, 10 000 jewels pour la validation de ta présentation.

Félicitation, tu peux désormais aller faire ta fiche technique et Rp.

Page 1 sur 1

Afficher la navigation