AccueilnewFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

> Kitty Cat
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
23
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Sam 12 Oct - 16:27
Votre pseudo


Carte D'identité

? Nom :  Kitty Cat. Oui, c'est un nom pourri. Et?
? Âge :   16 ans.
? Sexe :  Féminin
? Nationalité :   D'origine inconnue, Kitty a passé son enfance sur une île d'atlantica
? Taille :   1.59
? Poids :   57 Kg
? Orientation Sexuelle :  Encore en découverte
? Groupe sanguin :   AB + (receveur universelle)
? Guilde/Organisation :   Mage indépendant (si possible, recrutement vers une guilde en RP)

? Qualités :   Tenace et indépendante, Kitty ne plie pas facilement l'échine. Dôtée d'une certaine empathie (rien de surnaturel) elle sait généralement accorder sa confiance. Franche, elle ne cache pas ses opinions.
? Défauts :   Rustre, Kitty a tendance à employer un langage peu chatié, pour ne pas dire parfois particulièrement grossier. Peu patiente, elle a tendance à s'énerver facilement, ce qui amplifie le défaut précédent. Enfin, son gout certain pour l'alcol risque de choquer les bonnes moeurs de certains. Elle est pas alcolique, hein? Enfin, je crois... Mais quand elle s'y met, elle a une sacré descente.

? Hobby :   Lorsqu'elle n'est pas sur les flots ou sur les routes, Kitty aime bien coudre. Elle excelle à confectionner des peluches qu'elle offre généralement aux enfants du coin, ou à broder. Par contre, le premier qui se fout d'elle, il s'en prendra une dans la figure. Et je parlais pas d'une claque.
? Phobie :   Je ne connais pas le nom pour cette phobie, mais Kitty a une grande peur de manquer d'eau. Ayant failli mourir plusieurs fois de déshydratation, je pense que ça peut se comprendre.

? Informations particulières :   INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRE

Arme & Magie
? Arme :   Kitty possède plusieurs types d'armes: Outre ses pistolets magiques, sur lesquels nous reviendront elle porte géarelement sur elle, une fronde (et ses munitions, billes de fer, cailloux, mais aussi sacs de poivre, poil à gratter et autres petites saloperies du genre) et un petit couteau, à usage plutôt utilitaire (couper la viande, par exemple)

? Magie :   Kitty est une mage équipement... Qui ne sait pas se rééquiper. En dehors de ses deux pistolets (qu'elle est, à sa connaissance, seule à utiliser), elle ne sait utiliser d'autre magie. Son pouvoir consiste à modifier les munitions de ces deux pisolets à Lacryma.

Elle peut ainsi tirer des balles de peintures (son tour favori), des balles qui engourdissent, des balles qui donnent l'impressin d'avoir pris un sacré coup de poing (celles là, elle les envoie généralement dans l'estomac... Histoire qu'en plus d'être sonné, la cible se vomisse dessus, c'est adorable) ou encore, des balles acides, ou même explosives. Elle peut aussi choisir de tirer à blanc, avec une grosse détonnation, ou essayer de "mettre un silencieux". Contrairement aux armes que nous connaissons, elle n'a pas besoin, une fois qu'elle a tiré, de recharger son arme. Elle peut ainsi tirer en rafale, et même à l'image d'une combattante d'un certain jeu (League of Legends), faire tomber une pluie de balles sur ses ennemis. Cependant, cette dernière capacité lui demande trop d'énergie pour qu'elle puisse le faire avec les plus meutrières (et épuisantes) de ses munitions. Dans un combat, elle est généralement plus efficace en équipe, en soutien, ou en embuscade que de front.

Concernantles pistolets, ils ressemblent à ceux qu'en portaient nos pirates d'autrefois, canon en métal, crosse en bois. Celle de l'un est d'un bois clair, presque blanc, avec une rose stylisée gravée sur un coté, qui aide entre autre à le tenir en main. La crosse de l'autre est d'un bois acajou, sombre, avec une pendille en forme de note de musique.
Prologue

Le soleil se reflétait sur la mer en des taches scintilantes, qui attrappaient l'oeil et ne le laissaient plus repartir. Au bord de l'eau, quelques vieillards lançaient leurs lignes, quelques marins vérifiaient leurs bateaux, ou déchargeaient leurs prises. Le crépuscule était encore loin, mais la plupart de la population du petit village s'était rassemblé sur la place, devant l'auberge. La sirène était revenue, et l'alcol et les rires coulaient à flot pour célébrer son retour. D'autant qu'aujourd'hui, elle ramenait à son bord une invitée de choix.

Un peu à l'écart, le capitaine regardait la foule. Jamais son village natal ne lui avait parû plus misérable qu'aujourd'hui. Et pourtant, les sourires éclataient sur tous les visages, tandis que chacun se pressait autour de l'adolescente.
Le corps ne reflète pas toujours l'ame...
Assise au centre de la place, la jeune fille tenait une chope à la main, et racontait une anecdote avec forces gestes. Il était étonnant de constater à quel point elle avait grandi, en deux ans. A l'époque, l'équipage la qualifiait souvent de "garçon manqué", la menaçait de "ne jamais trouver de mari" si elle ne s'étoffait pas un peu. visiblement, le tant attendu développement, quoi que léger s'était fait. Kitty avait visiblement pris un peu de poids, perdu quelques muscles (même si à l'époque, on les devinait plus qu'on ne les voyait), notamment au niveau des bras. Assez logique, d'ailleurs, marcher ne dépense pas autant de calories que travailler sur un bateau. Elle avait aussi l'air plus pâle que dans son souvenir. Et surtout, elle avait (enfin) pris un peu de poitrine. Ce qu'elle avait pu attendre ça avec impatience... Et ainsi l'enfant devenait une jolie femme, un peu petite certes, toujours aussi garçonne dans sa démarche, à l'air sauvage.

Bien sur, elle serait plus jolie si elle retenait ses cheveux courts, toujours en désordre et emmêlés par les vents avec autre chose que ce serre-tête orné d'oreilles de chat. Mais il savait de qui l'adolescente le tenait, et il aurait mauvais goût de le lui reprocher. Et au moins, il dégageait convenablement le visage en forme de coeur, et les grands yeux chocolats de la demoiselle.

"Je regrette que Niss ne soit pas là pour la voir..."


Souriant d'un air nostalgique, le capitaine hoche la tête au commentaire de son second qui l'a rejoint sans bruits.

"Je ne crois pas qu'elle aurait apprécié de la voir attifée ainsi. Mais ça aurait donné une chouette course poursuite."

Ca, non, la mage n'aurait pas aimé, non. La jupe, passe encore, le tissus en était solide, d'une couleur marron clair assez passe partout (encore que, visiblement, elle avait acheté un truc pour en changer la couleur, alors c'était ptet pas la couleur d'origine) bref. Ce que Niss aurait qualifiait d'"acceptable", même si "c'est pas pratique, et ça risque de se coincer dans les cordes et les poulies! Et c'est pas moi qui viendrait te détacher!". Les bottes de marche brunes, remontant juste au dessus de la cheville aussi. C'est bon pour aller sur terre, mais sur un bateau, ça glisserait trop.  Mais alors le.... le quoi d'ailleurs un bustier? un chemisier? bref le truc blanc laissant voir le ventre en faisant un décolleté somme toute plongeant? Bien trop attirant aux yeux des hommes. "Et la petite est trop jeune pour se promener comme ça!" Ouais, c'est ce qu'aurait dit Niss. Et c'est pas la veste de cuir marron (aussi courte que le T-shirt, à croire qu'on les a coupé!) et les gants qui lui feraient dirent le contraire! Mais Kitty a l'air de trouver ça pratique. Tout comme elle trouve probablement pratique les petites sacoches attachées à ses diverses ceintures, qui, connaissant la demoiselle, contiennent probablement ses munitions à fronde, son porte bonheur... Ces petits trucs qu'elle préfère avoir sur elle plutôt qu'au fond de son sac de toile, au milieu des vêtements de rechanges... Ou alors c'est que la petite bouteille de rhum et celle de lait prennent trop de place, et dans ce cas c'est pas glorieux.

Et puis il y a les deux pistolets qui complètent le personnage, un de chaque coté, l'un d'un bois clair, presque blanc, l'autre d'un bois rouge sombre, maintenu par un holster battant les cuisses de la demoiselle, les armes étant presques aussi longues que les dites cuisses. Plus la fronde à la ceinture, le couteau dans une de ses poches, et probablement d'autres "surprises" cachées ça et là, comme il le lui avait appris à l'époque, une "bombe au poivre" dans l'ourlet, un peu de piment dans la doublure du gant... Et elle s'étonne qu'on la qualifie de pirate?!
Le mental
En même temps, comment dire le contraire, en la voyant assise en compagnie des marins, levant autant son verre, et chantant aussi fort (et faux du coup) que les autres? Elle semblait tellement à sa place. Aussi fière et grande gueule que les autres.

"Ta gueule, raclure de bidet! J'te dis qu'il faisait 15 metres ok?!"

Et définitivement aussi mal polie. M'enfin, elle n'avait pas été élevée en grande dame, non plus. Déjà, elle savait dire bonjour, s'il vous plait, merci, faudrait pas lui en demander plus... La dispute s'envenima légèrement, et dévia rapidement en un concours de nom d'oiseaux. En connaisseur, le capitaine approuva certains des qualificatifs, mais il était clair que l'enfant manquait d'expérience fasse à l'adulte bien entrainé qui lui faisait face... Finalement, elle abandonna, et fit la moue quelques minutes, plongeant dans sa chope.

"Toujours aussi mauvaise perdante, hein? "


Un sourire lui répondi, deux chopes s'entrechoquèrent, et le capitaine, savourant sa bière, reparti vaguement dans ses souvenirs. Toute grande gueule et franche que soit Kitty, il espèrait qu'elle ne se comportait pas ainsi avec n'importe qui... Non, c'est pas possible. Elle était trop sérieuse pour manquer à ce point d'instinct de survie. Il y avait plutôt fort à parier qu'elle dise les choses avec plus de... tact? envers les inconnus. Juste parce que, comme lui répétait souvent Niss "j'ai pas besoin d'avoir de gros flingues comme toi pour être dangereuse, la force des gens, c'est pas toujours visible..." Et on pouvait dire plein de trucs sur Kitty, mais quand on lui disait quelque chose, elle écoutait.

Contrairement à la plupart des gamins qui l'entouraient, la jeune femme connaissait la valeur du travail, et son importance. Bon, d'un autre côté, elle avait commencé à travailler à l'âge de huit ans, la ou la plupart des enfants ne s'embarquaient que plus tard, vers douze ans. Elle y avait acquis un certain nombre de valeurs, que Caël et Niss lui avaient fait rentrer dans le crane à l'aide d'un mélange de travail, réprimandes et cajoleries. Ne jamais remettre au lendemain ce qu'on pouvait faire maintenant. Être organisé, garder son paquetage rangé et propre... Ne pas faire des plans sur la comète, ça déconcentre. Ne pas pleurer, aussi... D'ailleurs, elle n'a pas pleuré quand il lui a annoncé, pour Niss, pour Caël, pour Sammy... Pour tous ceux, ou presque, qui avaient constitué sa amille et qu'elle avait perdu...

"Je me demande comment elle le prends..."


"Mal. Forcément... On en a parlé, un peu... Elle culpabilisait, j'ai essayé de la rassurer là dessus... Je crois que... Qu'ils soient morts, elle pouvait le comprendre... Mais ça fait deux ans qu'elle espérait qu'ils soient toujours en vie..."

Et visiblement, la chute a été rude...

"Elle s'est quand même plutôt bien débrouillée, seule, non? La petite fille qui pleurait sur le quai dès qu'on lui disait au revoir à bien changé..."

"Je crois que ça l'a fait grandir encore un peu plus vite. Elle a du apprendre à gérer son argent... Tu sais qu'elle a gagné trois fois ce qu'elle gagnait à l'époque? Elle a enchainé les missions en se présentant comme mage itinérante, et elle a tout économisé. Quand j'ai entendu ça, j'ai même pas osé lui dire qu'on lui avait économisé ses gages de mousse, ça faisait trop ridicule à côté... Et puis, tu connais la situation, en ce moment, c'est pas folichon pour les mages... Tiens, regarde ton gosse vient d'avoir un cadeau on dirait..."

Observant la direction indiqué par son ami, le capitaine vit Kitty tendre une petite peluche à son bambin, qui la serra dans ses bras. Au moins, ça non plus n'avait pas changé. L'habituelle manie de Kitty de coudre, broder, lire, dès qu'elle avait un moment à elle... Et de distribuer ensuite le fruit de son travail, parce que ce qu'elle aimait, c'était le faire, pas les garder ensuite... Caël approuvait en général. Il trouvait que ça liait un peu plus l'équipage. Quelques taquineries furent lancées à l'adolescente, qui se contenta de les ignorer d'un air hautin... Et confia, bien trop fort pour être honnête à la petite Sarah qui recevait elle aussi une peluche que "si ton père était pas déjà saoul, je laisserai pas passer une telle offense! Tu devrais dire à ta mère de corriger son machisme idiot!" qui fit rire les amis du père de la fillette (qui avait rien compris du haut de ses six ans) et appela à de nouvelles chopes.

"Mano, Keb, vous nous boudez?"


Finalement l'adolescente les avait rejoint, trois chopes pleines à la main. Elle en donna une à chacun des hommes, gardant la troisième entre ses mains.

"On se disait que tu avais bien changé pendant ces deux ans... Tu es devenu un joli bout de femme."

Haussant les épaules, l'adolescente se hissa sur le muret, face aux deux hommes.

"Ispen va coucher les gamins. Elle vourdait que tu vienne leur raconter une histoire..."

Une habitude, en ces soirs de retour de la Sirène. Les enfants dorment tous dans la même pièce, tandis que les adultes continuent la fête dehors. Et avant ça, le capitaine vient leur raconter une histoire. Bien sur, comme la Sirène n'était pas partie, depuis longtemps pour de longues expéditions comme avant, il y avait longtemps qu'il n'y avait pas eu de vraie fête...  Croisant le regard de la matronne, le capitaine lève haut le bras, pouce en l'air. Puis, décidant de profiter un peu du temps qu'il reste, tandis que la veuve va chercher les enfants surexcités et les amener à la cabanne où ils dormiront ce soir, il revient sur l'adolescente.

"Comment te sens tu?"


"Ca va... J'crois qu'au fond, j'm'en doutais que si personne n'avait de nouvelles de la Sirène, c'est que le vaisseau était perdu. J'suis déjà contente qu'il en reste quelque chose..."

La voix de l'adolescente es bien différente de celle, pleine d'etrain qu'elle a présenté au reste de l'île. Mais à ces hommes, qui connaissent exactement ce qu'elle a vécu, et ont passé autant de temps qu'elle sur le navire, elle doit bien la vérité.

"Je suis content que tu sois en vie... Tu t'es bien débrouillé, il parait?"


Un sourire amusé lui répond.

"Plutôt, oui... J'ai fait pas mal de rencontres. Honnêtement, j'ai bien aimé ces deux ans. J'ai même fini par trouver un copain!"


Un rire répond à la phrase soupirée de l'adolescente. Qui à l'époque clamait haut et fort que les garçons c'était que des imbéciles. Et qui finalement avait semblait-il changé d'avis... Un "ah?" amusé sort de la bouche de Keb, avant que Kitty ne reprenne.

"Ouais. Nol. Gentil, mignon... un peu trop... planplan. On a rompu parce que je voulais repartir et il voulait pas, mais à part ça... il était chouette."

Un rire répond à l'adolescente, avant que deux bras musclés et tatoués d'un coeur ne l'enserrent en une étreinte puissante. Une de celles qu'on est contente de recevoir.Et au passage, les doigts du capitaine frôlent, dans l'ourlet de la ceinture, un petit truc dur et pointu.

"Qu'est-ce que t'as là? Encore une de tes maudites surprises?"


Non parce que entre les sacs de poivre, les trucs de poudre à gratter, les fioles de piments, et même sa magie, Kitty est définitivement pleine de surprise en combat. Trop petite pour se battre "à la loyale", Kitty sest très vite spécialisé dans tout ce qui es empoisonner paralyser endormir aveugler... bref, incapaciter les gens. De préférence en tirant dans le dos, et en laissant les grands frapper à sa place. Guère honorable, mais bon, franchement, on fait avec ce qu'on a...  Il a juste pas envie de se prendre un jet de citron dans les yeux...

Se dégageant doucement de l'accolade, Kitty sort d'une petite poche un cristal, gros comme le pouce, à la couleur bleuté. Un sifflement s'échappe des lèvres du capitaine. Un cristal d'eau, rien que ça. Pas un truc très rare non plus, c'est un simple cristal qui, mit en contact avec un récipient quelconque, y délivre de l'eau. Mais c'est pas donné quand même!

"Mazette, t'as tué quelqu'un pour l'avoir?!"


"Tu rigole?! J'l'ai acheté! Et cher en plus! Mais au moins, avec ça, je risque pas d'avoir soif!"


Le rire du capitaine retenti de nouveau. C'est bien Kitty, ça. Toujours se préparer à affronter ses peurs. Comme cette fois, où un marin lui avait raconté l'histoire d'il ne savait plus quelle ogresse qui attrapait les enfants qui se baignaient, et qu'elle avait renversé huit bouteille de rhum et de piment dans l'eau pour empêcher l'ogresse de l'embêter...

"Allez, fillette. Viens avec moi. J'vais raconter une histoire aux gosses, et tu vas m'y donner un coup de main!"

L'histoire ne s'écrit pas seule...
Une dizaine de minutes plus tard, tout les enfants de moins de 12 ans étaient rassemblés dans le salon d'une des maisons. Les plus âgés étaient habituellement autorisés à veiller plus tard, mais quelques un d'entre eux avaient accompagnés les enfants, pour écouter une des aventures de la Sirène. Même s'ils les connaissaient toutes. Le capitaine observa chacun d'eux, asseyant son fils sur ses genoux.

"Mon histoire commence il y a treize ans. C'était une chaude journée, la troisième depuis une tempête si forte que la sirène en avait perdu sa figure de proue. Nous étions au nord de Mulfass, nous revenions doucement à la maison. Mano était à la vigie, c'est lui qui l'a vue en premier."

Les enfants écoutaient avec des étoiles dans les yeux. La plupart adoraient entendre les aventures des marins de la Sirène. Mais du coin de l’œil, le capitaine pouvait voir Kitty, qui, bien que connaissant la suite, était tout aussi intéressée.

"C'était un petit radeau, à peine deux planches sommairement attachées en croix. Et plus ou moins ligotée à ces planches, une petite fille. Elle était inconsciente, brûlée par le soleil, totalement déshydratée... La corde qui la retenait maintenait également dans son dos deux pistolets, presque aussi gros qu'elle..."

Les enfants avaient commencé à comprendre, et leurs regards s'étaient peu à peu tournés vers Kitty, et les armes à sa ceinture. Aucun d'eux n'étaient né, à son arrivé, et ils avaient toujours pensé que la jeune fille était, comme eux, née sur l'île. Sans avoir besoin de fermer les yeux, le capitaine revoyait le petit corps tout petit par rapport au hamac dressé pour elle dans la cambuse (faute d'une infirmerie à bord), il entendait la voix de Niss fredonner une berceuse en essayant de lui faire avaler un bouillon d'eau et de jus de poisson.

"Elle se réveilla deux jours après. Elle avait la gorge tellement abimée qu'elle ne pouvait rien émettre de plus que de vagues miaulements."

"Attends, tu veux dire que c'est de ça que vient de là, mon nom? Parce que je pouvais pas parler?!"

"Non seulement, tu ne pouvais pas parler, mais en plus, quand t'as pu, tu te souvenais de rien! Et vu qu'on avait aucune idée de l'endroit d'où tu venais... On allait pas t'appeler "gamine" toute ta vie, fallait bien trouver quelque chose..."

"Ouais, mais j'sais pas, j'imaginais plus classe, quoi!"

Quelque rires saluèrent l'air outrageusement boudeur de l'adolescente. Bien sur, elle savait que Kitty n'était pas son vrai nom. Mais jamais Niss ne s'était étendue là dessus... Et puis, elle n'avait sans doutes pas trois ans lorsqu'elle avait été recueillie, alors ses propres souvenirs étaient plus que flous...

"Je peux reprendre l'histoire, mademoiselle je fais ma mauvaise tête? Merci, ajouta le capitaine en voyant le hochement de tête de l'adolescente. Bien... Donc passé les premières inquiétudes sur sa survie, elle s'est bien remise. Le capitaine la confia à sa mère, et notre chère boudeuse nationale fut élevée par Corren."

Un "outch" un peu trop prononcé fit se tourner les têtes vers un "coupable" rouge de honte. Quelques rirent fleurirent en reconnaissant en l'enfant le dernier "petit salopiaud" puni par l’acariâtre vieille femme. Pour autant, il suffit de voir l'air mélancolique pour comprendre que l'adolescente n'avait pas de mauvais souvenirs de ces années passées sur l'île. Oh, bien sur, le village n'avait jamais été très riche, mais à l'époque encore plus qu'aujourd'hui, personne ne manquait d'eau ou de nourriture. Et si les vêtements des enfants étaient usés d'avoir été déjà portés, et leurs jouets simples objets de bois et de chiffons, aucun n'irait se plaindre d'être malheureux. Ainsi, Kitty n'avait manqué de rien, et, si elle avait plus d'une fois eu les fesses écarlates, elle devait admettre, avec le recul, que c'était mérité.

"La sirène, vous le savez, restait rarement au port, à l'époque. Niss nous trouvait régulièrement de nouveaux sites de fouilles, et nous étions souvent absents plusieurs mois. Pourtant, chaque fois que nous revenions, Kitty était la première sur le quai. Avec Corren, faut l'admettre. Et le capitaine n'avait pas plus tôt posé le pied sur le sol que Kitty lui demandait..."

"Dis dis dis! J'suis assez grande, maintenant, je peux v'nir avec vous?"

L'adolescente avait repris sans trop de difficultés sa voix de petites fille. La mue n'était pas si loin, après tout. Un hochement de tête de Keb lui confirma qu'elle était intervenue au bon moment de l'histoire, et elle fit un grand sourire à l'homme qui, des années plus tôt, lui offrait toupie de bois, ou poupée de chiffons pour la faire patienter un peu plus longtemps avant que le capitaine ne l'accepte à bord. Et pendant ce temps, la fillette grandissait, faisait toutes les sottises propres à son âge, et essayait à tout prix d'apprendre à utiliser les deux pistolets qu'on lui avait laissé, persuadée que dès qu'elle saurait, le capitaine l'accepterai à bord. Bien sur personne n'avait jugé bon de lui dire que Niss elle même avait certifié que Kitty ne saurait pas utiliser ses armes avant longtemps. Surtout sur une île dépourvue de mage pour lui apprendre quoi que ce soit.

"Le capitaine, il disait toujours "t'es trop p'tite!". Et Kitty repartait faire ses bêtises. Qui se souvient du sabotage de la bière?"

quelques mains, parmi les plus âgés se lèvent. Une sacré aventure, celle ci. Où les enfants, ayant décidé de gouter la bière et trouvant ça "trop pas bon" avaient versé du sucre, du lait, et de la vanille dans un tonneau de bière pour essayer de le rendre meilleur. Avec peu de succès. Par contre, ils avaient constaté que le rhum était vraiment pas mauvais comme ça, et... disons que ça avait donné 7 enfants saouls... Et malades.

"J'étais pas seule sur ce coup, hein... Par contre, j'ai bien pris pour tout le monde..."

Oui, parce qu'en plus de Corren, y avait eu Caël et Niss qui y avaient rajouté leurs punitions... M'enfin, c'était le bon temps, l'inconscience... Et puis il y avait eu la fin de l'enfance...

"Ca a continué comme ça jusqu'en juillet 980... Un groupe de mages d'une guilde blanche quelconque a tenté une attaque sur le dark chess. Vous savez tous ce qu'est le darkchess n'est-ce pas les enfants?"

Tous hochèrent la tête, même si, pour les plus jeunes, c'était un peu flou. Après tout, la plupart n'étaient pas nés quand l'empereur avait pris le pouvoir, alors pour eux, c'était presque "normal" qu'il soit là. Ils n'avaient rien connu d'autre.

"Les attaquants furent éliminés jusqu'au dernier. Mais l'empereur décida de faire un exemple. Et de faire emprisonner et exécuter autant de mages qu'il y avait d'attaquants. Honnêtement, les mages de guildes "non officielles", ceux qu'on appelait autrefois les mages des guildes blanches étaient probablement la principale cible. Mais l'empereur se fichait bien qu'il y aie parmi les prisonniers des mages solitaires, comme Niss, ou même des apprentis. Nous sommes une petite île, mais nous craignions la venu de mages noirs. Alors lorsque nous sommes repartis, cet été là, nous avions une nouvelle passagère à bord."

Pour Kitty, ça avait marqué un cap. Si elle était habituée à une certaine autonomie sur l'île (propice aux sottises, mais bon, l'enfant en avait quand même retiré une certaine débrouillardise... Et avait appris à assumer ses actes), sur le bateau, elle avait du apprendre à travailler, à obéir aux ordres. Caël était un bon capitaine, mais il était exigeant. Et Kitty, du haut de ses six ans, avait eu du mal à s'y faire, même s'il avait essayé d'être moins rude avec elle. C'est Niss qui avait pris le relais, concentrant Kitty sur l'apprentissage de la magie...

"Vous le savez tous, à l'époque, la sirène était spécialisée dans l'exploration marine et sous marine. Je vous ai déjà raconté l'histoire du serpent des mers, celle du dragon de roche que nous avions trouvé dans une grotte... Je vous ai raconté les plongées avec les requins, et les attaques de pirates. Tout ça c'était rien à côté des dangers qu'on courrait quand on vendait nos produits... Lorsque le grand père de Caël avait fait construire ce navire, il l'avait dédié à la recherche d'objets magiques, et de traces de l'ancien monde. Celui d'avant le retour des dragons."

Les enfants écoutent. Deux des plus petits se sont endormis, vaincus par le bercement des voix et la chaleur des couvertures.

"Avant l'arrivée de l'empereur, tous les objets que nous trouvions, nous les ramenions en arcadya, pour qu'ils soient étudiés.Mais avec sa prise de pouvoir, et plus encore après la véritable rafle menée sur les mages, nous avions décidé qu'il était hors de question de lui fournir des armes. Nous ne pouvions pas pour autant laisser nos trouvailles au fond de l'océan. Après tout, vous savez tous que la Sirène est le principal apport d'argent du village."

"Etait" sonnerait tellement plus juste.

"Toujours est-il que nous commençâmes à trier nos trouvailles. Niss étant notre seule mage, Kitty ne maitrisant pas encore bien ses armes, elle étudiait tout ce que nous trouvions. Nous vendions ce qu'elle jugeait dangereux au Xiaoshi, et le reste à Arcadya. Oui, Amy?"

"Pourquoi pas tout à Xiaoshi?"

Un rire silencieux secoue l'adolescente. Même du haut de ses cinq ans, Amy est maligne.

"Atlantica est neutre, chérie. Et même si nous vivons officiellement à Mulfass, nous avions décidé d'observer la même neutralité que le pays de Caël et Niss. Tout simplement."

Keb continue de raconter. La plupart des enfants s'endorment en cours de route. D'autres sont tenus réveillés par le récit d'une rencontre avec des pirates. L'adolescente ne peut s'empêcher de noter qu'il "oublie" de raconter à quel point la fillette de dix ans était malade de cette rencontre. La première fois qu'elle avait utilisé ses pistolets pour tuer quelqu'un. Il lui avait fallu de longs mois pour cesser de cauchemarder toutes les nuits. D'autres anecdotes suivent. Le mariage de Caël et Niss, en pleine mer, et pour lequel ils avaient du demander l'assistance d'un autre capitaine. Un capitaine de vaisseau ne peut se marier lui même! L'anniversaire de Kitty, où elle avait reçu le serre-tête qui ne la quitte plus. Ses premiers essais et déboires avec ses armes. Et puis, on en vient à cette soirée.

"C'était le 22 mai 989. Depuis le matin, nous étions suivi par un navire arborant pavillon noir. Il était plus rapide que nous, et malgré leurs efforts, Kitty pour ralentir le bateau ennemi, et Niss pour accélérer le notre, il nous aborda. Le combat fut âpre, et rûde. Nos tirs de canons avaient tellement endommagé le vaisseau pirate qu'il était prêt à couler. Mais il était accroché à la Sirène, et nous n'arrivions pas à nous détacher."

Les enfants encore éveillés écoutent avec des halètements de peur le récit du combat. La chute de Caël, transpercé par une épée. L'utilisation par Niss de toute sa puissance magique pour briser le bateau en mille morceaux.

"Finalement, nous réussîmes à fuir. Mais Niss était mourante, Caël l'attendait déjà sur le Stix, et Kitty avait disparu."

L'adolescente s'avança, et pris à son tour la parole, d'une voix sourde, qui s'éclaircit peu à peu. Lorsqu'elle était revenue, elle n'avait pas demandé le comment. Maintenant, elle savait.

"Le bateau était bord à bord avec la Sirène, et ils y étaient solidement accroché. Embusquée dans la cambuse, je couvrais caël, Malk, Grigan... Niss vint alors me chercher. Nous sortîmes discrètement par le gaillard d'abord et Niss me fit me glisser dans un tonneau. J'étais juste assez grande pour ça. Elle me donna une gourde d'eau mêlée de rhum, pour qu'elle reste "propre" plus longtemps, et elle me jeta à la mer. Les courants me poussaient, me ballotaient, et très vite, je ne vit plus le bateau. Je passais ainsi trois jours, et je me voyais déjà manquer d'eau, quand je m'échouais sur une côte. J'étais arrivée en Ettinsmoore."

Il n'est pas difficile de se remémorer sa peur, de se rappeler ces heures à guetter les flots à la recherche du vaisseau, ou même juste d'un radeau.

"Pendant deux ans, j'ai parcouru le continent d'Arcadya, longeant les côtes, interrogeant les villageois sur un vaisseau orné d'une sirène aux yeux d'émeraude."

A son tour, l'adolescente raconte quelques anecdotes, des missions qu'elle a fait, comme mage solitaire. Comme ce "chat perdu" qui était en fait un tigre plus haut qu'elle. Où ce vendeur qui l'avait prise pour une braqueuse à cause de ces pistolets. Tous les enfants ont finis par s'endormir, maintenant, et Kitty et Keb enjambent les corps enchevêtrés des petiots pour sortir.

"J'suis désolé. On aurait du partir à ta recherche. Mais on ignorait que Niss t'avait fait quitté le bateau."

Un soupir répond au capitaine. Pour lui non plus ce n'est pas drôle, mais, sous la tristesse ramené par ces souvenirs, il y a un espoir.

"Tu pourrais la remplacer, tu sais? On pourrait repartir en exploration. J'en ai assez de trimballer des marchandises entre ici, Mu, Arcadya et Mulfass. Il nous suffit d'un mage..."

"Non, Keb. Je ne peux pas. La sirène, c'était Niss et Caël. J'arrive même pas à TE voir comme capitaine. Alors prendre la place de Niss... Je peux pas."

Cette fois, c'est lui qui soupire, alors qu'ils reviennent vers le grand feu de joie et les fêtards.

"Alors que comptes-tu faire?"

"Repartir. Et... Peut-être rejoindre une guilde. Tu sais, pendant ces deux ans... j'ai appris que beaucoup de mages avaient tenté de fuir en bateau, quand l'empereur a pris le pouvoir. Je pense que j'étais sur un de ces bateaux. Et j'aimerai... voir si j'ai d'autre famille. Et sinon... Je pense qu'Amy pourrait devenir mage. Sauf que j'aimerais bien qu'elle n'apprenne pas comme moi. Ca a été efficace, mais j'aurais souvent préféré profiter de mon enfance, comme les autres enfants. Alors, je sais pas, j'ai entendu qu'il y avait des guildes qui se battaient. Peut-être les rejoindre."

Elle est étonnamment peu assurée, tandis qu'elle fait part de ses projets. Il n'est pas difficile de comprendre qu'elle à peur. Pour elle, pour l'île. Peur aussi que son projet ne soit pas accepté.

"Sois prudente. Et oublie pas. Tu pourras toujours compter sur nous."

Une étreinte, ferme, puissante se referme sur l'adolescente, qui se laisse quelque peu aller.

"Quand pars tu?"

"Demain. J'embarquerais avec vous, et vous quitterais à Arcadya."
Informations complémentaires
? Qui est le personnage sur ton avatar : J'en ai aucune idée, j'avais trouvé cette image sur manga no tenshi à l'origine, et elle n'était pas identifiée.
? Veux-tu un rang sous ton avatar : nop merci

? Prénom :  Appelez moi Lauranna, si vous n'aimez pas Kitty
? Ton age : J'suis majeure;.. Mais j'ai encore droit au tarif jeune quand je prends le train.

? Où as-tu découvert F.T.R : Topsites
? Qu'est-ce qui t'a attiré dessus :Le graphisme. Et la maitrise du code des admins.
? Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : Sans façon, merci
? Code de validation :


Page 1 sur 1

Afficher la navigation
FTR TEST ::  :: Trlalalala