AccueilnewFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Alena Wells
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
24
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:11
Alena Wells
Conseil Magique

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nom : Wells  Prénom : Alena  Age : 17 ans  Sexe : Fille  Nationalité : Atlantica  Taille : 1m50  Poids : 45 kilos et des poussiéres  Orientation sexuelle : Hétérosexuelle  Groupe sanguin : O-



Vos Qualités : Alors là... heu, gentille ? sûre de moi, je ne doute pas de mes capacités. Vos Défauts : Je suis rancunière, je ne pardonne pas si facilement, j'ai également le défaut de voir ou de supposer des solutions irréalisables, je peux être égoïste, paresseuse, froide.



Vos Hobbys : J'adore chanter, j'ai une guitare offerte par ma soeur Vos Phobies : J'ai horreur des trucs qui grouille, des araignées, je deviens hystérique quand je vois un ver de terre



Armes : Un simple couteau et une bonne maîtrise du combat rapprochéMagieMa magie, qu'est-ce que ma magie ? j'ai dû l'expliquer plusieurs fois mais c'est toujours aussi compliquer, le choix des mots pour ne pas induire en erreur, ou encore cacher ou montrer des facettes de ce qu'on peut faire avec...
Ma magie, chaque mage l'utilise, bien sûr, c'est une adaptation de sa fonction première, mais chaque personne l'utilise, surtout les mages de construction...
Ce sont les blessures du cœur qui servent de ressources à cette magie, ces blessures ne désignent pas seulement la force de la colère ou de la rancune, ces blessures sont en fait un manque... une brèche dans l'âme, indiquant le manque d'une chose très importante, c'est avec ce trou vide que naît la colère, la rancune, le désespoir, ou encore la volonté d'aller plus haut, d'être plus fort, ce choix détermine la forme que prendra la magie, en un mot, c'est l'espoir, les blessures du cœur sont en quelque sorte l'envers dû désire... c'est la même chose pour chaque mage, ce n'est pas parce qu'ils ont appris des sorts que la magie est venue en eux, c'est plutôt parce que la magie est venue en eux, qu'ils ont pu matérialiser des sorts....

Tout mage qui utilise sa magie, doit logiquement posséder ce pouvoir, ce pouvoir appeler force de l'image, ou pouvoir par l'esprit...
Je peux facilement contrôler une voiture grâce à la matérialisation mentale que j'ai faite de l'image de deux roues qui tournent, les mages de construction aussi, inconsciemment, ils font la même chose pour donner une forme propre à leur création magique, la force de l'esprit, c'est la véritable puissance des mages, (on peut confondre cette magie avec l'arche de l'imagination, mais la magie de l'esprit est nettement antérieure)

Les mages ayant découvert l'existence du "contrôle par l'image" à travers le temps, l'a appelé "le pouvoir qui vient du cœur" ou "Puissance par l'Esprit" ou encore "L'Incarnation Magique"
En termes simples, cette magie perdue permet de modifier les constantes physiques et magiques de n'importe quel objet, construction ou sort, de lui appliquer une "texture mentale", ou a l'inverse, de donner n'importe quelle constante ou texture déjà rencontrée a un flux magique extrait de son propre corps...
Sans volonté, cette magie ne sert à rien, il serait prétentieux de parler de "magie puissante", ou de "magie invincible", elle a en effet de nombreux inconvénients ou effet secondaire, je vais vous en faire découvrir quelques-uns....

Premièrement, il faut imaginer, générer et contrôler chaque technique, on peut penser que cela est facile, mais en était d'imagination, l'esprit vieillit mais, pas le corps, il faut donc garder "Les pieds sur terre"
Deuxièmement, ce n'est pas une magie que l'on peut apprendre en quelques jours, mal utiliser elle peut détruire ou modifier le corps, il n'est pas rare dans l'histoire de cette magie que certains utilisateurs meurent dans d'atroces souffrances, leur organe interne n'étant plus à leur place initiale par exemple...
Troisièmement, chaque technique doit être élaborée avec beaucoup de prudence, il est commun de passer plusieurs années à développer une seule technique, pour au final découvrir qu'elle ne fonctionnera jamais
Quatrièmement, cette magie utilise le mental et l'esprit, les sorts tirent leur sort de la volonté du mage, cette magie est dépendante de la volonté et du mental, par exemple, si le mage perd la volonté de se battre, qu'il est trop triste, ou encore déprimer, cette magie ne fonctionnera plus, elle peut même fonctionner en sens inverse, un mage n'ayant plus la volonté de se battre perdra le contrôle de son corps...
Cinquièmement, cette magie fait vieillir l'esprit, une personne utilisant cette magie 24 heures sur 24, peut facilement mourir à 20 ans, car elle aura épuisé le temps de vie de son esprit....


Informations complémentaires : Il y a d'autres inconvénients, par exemple douleur physique, courbature, coma, perte momentanée d'un ou plusieurs des sens;
Je ne détails pas trop la partie de l'histoire sur les conseils, je compte plutôt le vivre (^_^).
En plein Combat, Alena est froide et imperturbable, son visage ne trahis aucune émotion, elle analyse et mémorise chaque détails.
Désolé pour les fautes d'orthographe, j'ai essayé d'en corriger le plus possible.
Depuis qu'Alena utilise cette magie, elle souffre d'hypermnésie, cela vient surement du fait qu'il lui faut se rappeler les constantes d'un objet pour pouvoir les restaurer à un autre, elle se rappelle des meilleurs moments, comme des pires.
PS: J'ai faits ma présentation d'une manière un peu...spéciale peut être. J'espère que ça ne gêne pas.
Et aussi, je n'avais pas beaucoup d'idées pour les inconvénients de la magie, si vous avez des exigences, ou des recommandations je suis preneuse, merci d'avance.


Description de votre physique

Tu sais quoi Alena... ? Il y a vraiment des jours où je te déteste. Des jours comme aujourd'hui. Où tu restes loin de moi sans que je puisse te voir. Tu te caches derrière ta porte... Mais ça ne fait rien. Je resterais ici tant que tu n'en sortiras pas !

Image pour vieux visualiser:
 

Je te connais pas cœur. Je n'ai pas besoin de te voir... Je te devine même sans regarder à travers le trou de la serrure. Toi et tes longs cheveux blonds, aux reflets rosée ! Comme j'en parle je suis certaine que tu es en train de passer une main dedans pour les lisser. Combien de fois devrait te répéter que même s'ils ondulent ils sont très bien ?! Et ne va pas me parler de tes pointes qui bouclent. Sinon je crois que je défonce cette porte et que je t'étripe ! Et ne te tente pas non plus de te réfugier derrière ta frange. Ça ne changera rien !
Tu vas m'ouvrir où je dois continuer ?!

D'accord ! Aujourd'hui je sais combien tes yeux bleus sont tristes. Tout parce qu'ILS t'ont montré du doigt encore une fois hier. Ne mens pas ! Je sais que c'est ça et que tu n'es pas malade. Je sais que ces orbes saphir sont rougis par tes larmes. Tu as aussi trop frotté tes joues qui ont prises des couleurs également !
Ah... Je suis certaine que tu es en train de me foudroyer du regard. Là je te retrouve comme je t'aime ! Tes sourcils se froncent avec sévérité et tes yeux ressemblent à de la glace ! J'adore ça. Mais toi tu détestes. Tu ne vois donc pas... Oui ! Tu n'es pas un canon. Je veux bien te l'accorder. Mais ça ne t'empêche pas d'être jolie non plus.

Ton nez qui part en trompette te rend dingue. Comme je le suis de toi ! Et quand tu m'entends dire ça... Je sais que tu souris. Tes lèvres, que tu trouves trop fines, s'étirent sur ton visage et forment deux petites fossettes discrètes dans tes joues. Ah tes joues ! Tu sais comme je les adore ! Elles sont toujours un peu rebondies... Comme si tu étais une enfant. C'est tellement mignon.
Bon... Je triche un peu en regardant par la serrure mais pardonne-moi ! J'ai trop envie de te voir.
Là. Je te vois. Tu as beau me tourner le dos...je vois chaque courbe de ton corps. Ton cou fin qui porte ta tête au menton anguleux. Tes épaules, si frêles, sur lesquelles débouchent deux bras tout aussi fragiles. Tes doigts sont immenses. Filiformes. Mais ils servent à l'expression de ton âme. Ils sculptent ce que tu n'arrives parfois pas à dire. Par moments cela t'effrayent et ton visage se ferme. Tu es un peu comme une huître en fait...
Ah ah ! Je t'ai vu frémir. Je sais que tu ris. Même tes jambes en ont tremblé. Rah ! Ces jambes sont parfaites ! Là, tu ne peux pas dire le contraire. Ta taille, plutôt petite, te donne cette allure gracieuse au naturel. Tes hanches sont modestes, tout comme ta poitrine. Tu n'as pas à t'en plaindre. Tes formes ont juste ce qu'il faut pour faire de toi une femme. Tu ne fais pas tourner la tête des garçons, et ce n'est pas forcément un problème....

La tenue que tu portes aujourd'hui est ta préférée. Tu as un tee-shirt noir qui glisse sur ton épaule gauche, tu mets aussi des bouts de tissus que je trouve bizarres sur tes avant-bras, tu as ensuite une jolie jupe, qui descent jusqu'à la moitié de tes cuisses, en épousant ton corps jusqu'à la taille avant de s'évaser. Tu as toujours aimé mis un collant plus grand que l'autre, tu disais que ça te permettait de mieux cerner la température, je te traitais alors d'idiote... On voit bien comme ton ventre est plat. Tu portes toujours tes horribles bottes que tu adores, je les ai toujours trouvé horrible, mais toi, tu ma juste dite qu'elle était confortable... C'est sûrement ça qui rend tous ces gens méchants ! Ils sont jalous.
Mais non je ne dis pas son pour te faire plaisir, peu importe ce que tu portes je te trouve toujours aussi belle. Quand tu m’emmènes patiner par exemple ! Tu portes plutôt un pantalon ou un short avec des énormes collants en laine et des guêtres mais bon... On s'en fiche un peu de tout ça ! Tu n'as jamais été une fashion victim. Tu portes des vêtements qui te correspondent et dans lesquels tu te sens à l'aise.
Tu ne te maquilles pas beaucoup non plus. Tu aimes les bijoux. Tant qu'ils sont discrets...
Allez Alena... Tu vas bientôt partir alors je t'en prie ...Ouvre-moi. Laisse-moi toucher encore ta peau si pâle. Il ne te reste qu'à tendre la main et tourner la clé ! Et pour venir  patiner avec moi une dernière fois....


Description de votre mental

Dis Layla...Tu te souviens du jour où on s'est rencontrées ?

Moi je m'en rappelle comme si c'tait hier. Tu criais tout le temps, tu sautillais partout, tu voulais que papa t'emmène à l'extérieur, tu étais entourée de plein de gens qui rigolaient de tes bêtises. Tu étais... Mon parfait opposé. Moi. La fille discrète. La fille qu'on dit aussi froide qu'un glaçon... Je t'ai trouvée tellement magnifique ce jour-là. Nous n'étions que des gamines. Et j'avais l'habitude de rester dans mon coin. Chose qui n'a pas tellement changé aujourd'hui d'ailleurs...
Sauf que contrairement aux autres tu es venue vers moi.  J'ai toujours pensé que c'est parce que tu étais ma petite soeur, tu m'as tendu ta main. Si chaude comparée à la mienne. Je me suis toujours dit que mon cœur aussi avait été glacé le jour de ma naissance. Je me dis qu'ainsi je suis protégée. Seulement la glace aussi se fissure et j'ai besoin de personne comme toi à mes côtés... De gens pleins de vie. Rempli du feu brûlant de la vie pour faire fondre les barrières que je dresse. Si d'autres osent faire ce pas que tu as faits... Qu'ils cherchent à voir un peu plus que cette froideur de marbre que je dégage ils finiront bien par voir que je suis simplement restée une enfant en mal d'affection.

J'ai toujours eu du mal à accepter celle que je suis. À voir cette magie que j'ai en moi comme un don. Parce qu'elle m'effrayait. Je ne voulais que quelqu'un vois... Parce que j'étais différente de ceux de chez moi. J'ai toujours été une fille obéissante. Et je me pliais aux demandes de papa et maman, tentant de paraître le plus normale possible, car j'ai beaucoup de respect pour eux. Je n'arrive pas leur en vouloir. Mais j'ai réprimé tout ce à quoi aspire un enfant. Courir. Jouer dehors. Faire des bêtises. Je restais enfermée à la maison, le nez dans les livres où à regarder par la fenêtre.
Je n'attendais qu'une chose ! Tu me connais par cœur comme tu dis... Alors tu sais bien qu'ironiquement l'hiver est ma saison favorite. Le froid fait partie de moi. Je peux bien rester des heures à me rouler dans la poudreuse sans me lasser. Alors quand je veux vraiment m'évader il me suffit de trouver un petit point d'eau pour en faire ma piste. Le patin et la musique. Ça doit bien être les deux seules choses dans lesquelles j'excelle. Parce que je n'ai jamais été particulièrement douée à l'école...je ne suis qu'une élève lambda. Je ne sais pas bien dessinais. Ni jouer. C'est grâce à toi Layla que j'ai réussi à avoir un peu d'estime pour moi. Parce que dans le fond... Je ne suis pas si différente que ça des filles de mon âge.

Du temps a passé. Et maintenant j'ai accepté le fait qu'une magie particulière coule en moi. Je ne peux plus la nier. Et je l'aime. J'ai trouvé un nouveau but, devenir la plus forte, pour toi et pour moi, avoir assez de magie pour deux, pour toi qui n'en as pas... Je pourrais enfin vivre sans avoir à me cacher de qui que ce soit. Je me sens revivre. J'ai peur aussi...d'être loin de toi. De me retrouver toute seule. J'ai toujours été une froussarde de toute manière. Tu étais courageuse pour moi.
Tu as été mon unique mais. J'espère que je retrouverais quelqu'un qui saura me rendre heureuse.
Je ne rêve pas de rencontrer le prince charmant, ni la parfaite amie. Je ne suis pas ce genre de fille là. Je n'aime pas qu'on me fasse des compliments ou qu'on me couvre de cadeau... Je préfère simplement qu'on se tienne la main en regardant les étoiles. Sans que j'eusse besoin de trop parler parce que...ça n'a jamais été vraiment mon fort...
Enfin brefs, au conseil, les rapports sont de plus en plus tendus, nous ne sommes plus que quatre à lutter, je ne peux pas te donner plus de détails dans une lettre, je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe, entre la capitale et Atlantica...
J'espére te revoir bientôt, bisous, Alena.




Tu es vraiment trop bête. Bien sur que je me souviens du jour de notre rencontre... Et je sais que tu n'es plus une petite fille. Seulement tu as peur du changement. Tu détestes les surprises. Car tu as la sensation de ne plus maitriser la situation. Et tu as peur que tout t'échappe. Tu as peur de faire du mal en laissant libre cours à tes sentiments. Il faut que tu rencontres quelqu'un qui t'apprenne à te laisser vivre. Comme avec moi. Va vers les autres, n'aait pas peur, ils ne te mangeront pas... enfin j'espère  
Je sais que tu ne m'oublieras jamais. Parce que même si on a eu des hauts et Bas je sais que j'ai comptais. Tu pardonnes toujours. Quoi qu'on te fasse. Il suffit de te laisser du temps. Et si un jour on a réellement comptais pour toi... Tu ne laisseras jamais tomber. Quitte à t'attirer des ennuis. Tu as toujours été trop gentille. Tu es tellement gentille Alena. Peut-être trop. Tu penses aux autres avant de penser à toi souvent, mais parallèlement, tu peux être très égoïste. Ce qui fait qu'une fois qu'on te connaît tu n'es pas difficile à prévoir.
Tu ne parles peut n'être pas beaucoup. Mais tu sais toujours trouver les mots justes. Moi qui suis de ces gens impulsifs il suffisait que pose ta main sur mon bras et que tes yeux me regardent pour que je m'apaise. Il t'arrive de te mettre en colère. Rarement. Mais dans ces moments mieux vaut ne pas être dans ton chemin. Rappelles-toi, quand j'ai voulu partir, il n'y eut qu'une seule personne capable de comprendre mon obsession, celle qui à l'époque était ma grande soeur, mais aussi une amie, c'était toi, tu est plus forte et noble que quiconque, mais aussi plus gentille, tu étais mon unique véritable amie... Tu as bien tenté de m'arrêter, je t'ai alors dit des choses horribles..., mais tu es resté pour moi, tu n'as fait que me fixer d'un air triste, puis tu as finalement réalisé mon souhait, tu m'as montré la surface...
Tu vas me manquer... Tu es trop parfaite pour moi. On se complétait. Je t'ai vu grandir et t'élever. Quoi que tu en dises ton esprit est d'une créativité sans limite. Tes mains peuvent créer tant de choses magnifiques avec cette magie qui ne vient pas de mon monde à moi. Tu aimes construire. Tu aimes découvrir. Tu es curieuse de tout... Mais pas assez de toi-même.
Tu es une poupée de glace. Mais il sera aisé de te faire fondre. C'est sans doute ta grande douceur et ta maladresse naturelle qui me manqueront le plus.

A jamais Alena. Bonne Chance. Layla


Contes-nous ton histoire

Je cours. À en perdre haleine. Mais ils continuent de suivre... J'ai tellement peur. Oui. Si peur qu'ils ne m'attrapent. Je ne suis pas bien sûre que l'air entre encore dans mes poumons. Mes jambes avancent d'elles-mêmes. Je n'ai plus besoin de leur commander quoi que ce soit. Mais soudain je les entends ils sont tout proches. Quand je tourne la tête pour voie... Je vois une main immense s'abattre sur mon épaule. Mon cœur s'emballe encore plus qu'il ne l'est déjà... Et je fais la seule chose qui me vient. Je hurle. Et tout devint blanc...
Sur mon front passait une main douce et chaleureuse. Je sentais qu'on m'enveloppait dans une couverture moelleuse avant de me soulever du sol. Les mots ne me parvenaient pas. Mes yeux semblaient rouler littéralement dans leurs orbites. Il n'y avait que du blanc autour de moi. Tout était si froid. Si glacial... N'était nous pas été... ? Même sous l'eau, les saisons étaient présente... C'est là que je compris ce que j'avais fait. Mes yeux bleus, immense, fixaient le visage de ma « mère », terrifiés.
-Nous allons nous en aller Alena ma chérie... Ne t'inquiète pas. Tout ira bien, nous revenons bientôt
J'avais sept ans à cette époque. J'avais blessé ma jeune soeur, tout son pour un stupide jeu de chat perché....

Je suis née dans la cité d'Atlantica. Là où j'ai également toujours vécu avec Amanda et Lucas. Jusqu'à ce jour du moins. Il y a des choses qu'on ne comprend pas toujours lorsqu'on est enfant. Et il est vrai qu'à ce moment je ne comprenais pas toujours pourquoi j'étais ainsi. Mes parents disaient que je ne devais pas me sentir différente.
-Tu n'les pas différentes des autres enfants ma chérie... Tu as simplement eu plus de chance ! Tu es exceptionnelle. D'accord ?
Ma mère me le répétait souvent. Quand j'avais peur. Peur de ce que je pouvais faire si je ne faisais pas attention. Le fait était que je possédais des pouvoirs que tout le monde n'avait pas. Et j'avais grand mal à les contrôler. Plus je me demandais si ce n'était pas à cause de ça que mes véritables parents m'avaient abandonné... Parce que toute petite beaucoup d'objet que je touchais pouvait changer au contact de ma main. Amanda et Lucas m'avaient demandé de faire attention... Ils me disaient que je ne devais pas montrer ça aux autres. Alors pour le faire plaisir je tentais de rester sage. Tout le temps. Et c'est le fait d'être trop distante qui a finalement attiré l'attention des autres... Qui ont commencé à se moquer de moi. Je n'y prêtais pas plus d'importance...jusqu'à ce que ces trois garçons décident de faire de moi leur souffle douleur. Cela restait des embrouilles enfantines jusqu'au jour de l'incident...
J'avais trop peur. Peur qu'ils ne m'atteignent avec leurs grosses mains et qu'ils n'arrivent à leurs fins. Le fait était qu'ils avaient décidé de se charger me rendre « plus jolie ». Et pour ça ils désiraient me couper les cheveux. Mes beaux cheveux qu'Amanda adorait tresser. Je ne pouvais pas les laisser faire ça. Mais si jamais ils m'approchaient trop je risquaient de faire une bêtise... Et ce qui est arrivé. Le pouvoir que je tentais tellement de renfermer en moi avait finit par exploser sous cette terreur qui m'avait envahi. J'avais transformé la cour de récréation de notre vieille école, en un champ de glace et de lave, blessant par la même occasion ma jeune soeur, une cicatrice qui la marquera à vie...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je m'appelle Alena Wells. J'ai aujourd'hui neuf ans et je crois que la surface me rend malheureuse.  
Nous habitons à Arcadya depuis de longs moises... Et ici je me sens comme une étrangère. C'est comme si je n'étais plus moi-même. Il faisait si beau. Si chaud... S'était comme si je dépérissais peu à peu sous les degrés qui ne cessaient de monter durant les mois estivaux, la douce chaleur de l'Atlantic me manquer.
Papa et maman ont pensé qu'en grandissant cela irait mieux. Mais s'était parce qu'ils n'y connaissaient rien. Et moi non plus. Plus le temps passé et plus je le sentais grandir en moi. Sans pouvoir rien faire. J'avais peur de les décevoir. Peur de faire du mal à ses autres enfants... Alors même quand Amanda m'emmenait nous balader au bord de la mer je restais cachée dans ces jupes comme une enfant, avec ma petite soeur de quatre ans.

Et c'est un jour comme celui là où je l'ai rencontré. Alors que j'étais bien dans l'ombre de notre grand parasol. Sous mon immense chapeau... Elle sortait de l'eau en criant. Sa voix était stridente et ces cheveux bruns, amassés en paquet, volaient dans tous les sens. Elle tenait dans sa main des algues qu'elle lança à la figure d'un garçon qui lui courait derrière. D'autres enfant la rejoignirent en sortant de l'eau pour venir creuser dans le sable...car s'était ce qu'elle avait commencé à faire. Comme s'il s'était agi d'une évidence. Qu'il fallait le faire parce que cette fille le faisait.
J'étais fascinée. Parce qu'elle dégageait. Cela n'avait pas surement de commun avec le mien mais cette fille-là avait un pouvoir magique... J'en étais persuadée. Chaque fois qu'Amanda m'amener à la plage, elle était là. Et toujours je l'observais. Et dès que son regard se relever vers la plage je me réfugiais derrière mon chapeau pour ne pas avoir à le croiser.

-Hé ! Salut ! Tu viens souvent à la plage avec ta maman... Tu voudrais venir jouer avec nous .
Deux prunelles d'un vert éclatant. Elles me brûlaient le visage. Ma main s'était resserrée sur l'anse du seau qu'Amanda m'avait demandé de remplir et je sentais le plastique se modifier peu à peu. Les autres enfants derrière la brunette me dévisageaient.
-Je... Je ne peux pas. Pardon.
Et je m'étais enfuis en demandant à Amanda de partir.

Suite à ce jour je n'ai plus jamais voulu retourner à la plage. Je restais enfermée à la maison à lire. Plein de livres... Qui me permettait de voir d'autres paysages. De m'évader loin de ce pays plein de chaleur qui m'oppressait. Et le soir je me mettais à la fenêtre pour mon plus grand plaisir. Et je l'observais. Le soleil. Il disparaissait peu à peu dans l'océan... Donnant au ciel cette couleur orangée qui me faisait littéralement fondre. Je me sentais apaisée devant ce tableau splendide. Tant que j'aurais ça... S'était pour moi une promesse que tout irait bien. Que je gardais le contrôle.
Sauf que tout ne se passer jamais vraiment comme on le souhaiterait.
Je venais de fêter mes dix ans quand j'ai parler avec tout mon coeur a ma soeur. J'aurais de nouveau pris mes jambes à cou pour fuir son regard, de peur qu'elle me juge. Mais elle m'empêcha de partira...

-Tu parles pas beaucoup dis donc ! Mais ce n'est pas grave... Tu veux bien qu'on joue ensemble aujourd'hui . ...Juste toi et moi, sans papa et maman ?
S'était étrange mais...sans qu'on ne se soit jamais réellement parlé j'avais l'impression que ma soeur m'avait cernée. Ce jour-là... Layla est devenue ma première amie. Et avec elle la vie devint moins pénible. Mes soucis moins lourds à porter. Pour la première fois de ma vie je crois que j'étais véritablement heureuse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Layla et moi avions grandi ensemble. De petites filles nous sommes devenues adolescentes. Et chaque jour qui passait nous rapprochait un peu plus. Nous étions arrivé à cet âge où on aime tester nos limites. Désobéir aux parents devenait plaisant. Pour elle du moins. Je respectais trop Amanda et Lucas pour devenir une polissonne... Mais Layla m'emmenait toujours plus loin. Nous rentrions tard le soir et parfois je devais mentir sur ce que nous avions fait dans la journée. Mais j'avais trop peur qu'elle ne me délaisse... Moi qui ne lui avait encore pas confié mon secret. Mais je savais bien que ça arriverait.
-Allez Alena... Depuis le temps. Tu sais que tu peux tout me dire ! Promis juré je garderais ça pour moi.
S'était tellement difficile pour moi. En dehors de mes parents personne ne savait de quoi j'étais capable. Ici, j'avais pu devenir quelqu'un d'autre. Ici, j'avais pu oublier tout ce qui s'était produit dans l'Atlantique. Ce malheureux incident qui parfois revenait me hanter. Grâce à elle j'avais surmonté tout ça, elle m'avait pardonné. Et bien malgré moi je voyais ça comme une dette.

Alors...le jour de ces quinze ans mon cadeau fut de lui révéler ce que tout ce temps je lui avais caché.
Je l'avais conduite au parc. Lieu si symbolique de notre amitié. Nous étions monté sur le tourniquet au centre du parc et nous étions assises, dos à dos. Oh c'était certainement ce qu'elle attendait depuis ce matin. J'ai levé la main pour pointer l'horizon du doigt.
-Regarde... C'est ça que j'observe tous les soirs. Regarde toutes ces couleurs et... Ne penses plus à rien d'autre.
Elle me fixait, un peu incrédule mais finit par regarder. En face de nous le soleil était en train de se faire dévorer par l'océan. Le ciel brûlait d'une lueur orangée. Tellement belle. Tout comme elle... S'était peut-être déjà un secret que je venais de lui confier. À demi-mot. Et je voyais dans les yeux de mon amie qu'enfin l'émerveillement y étincelait.
Alors quand ces yeux se sont à nouveau porté vers moi j'ai ouvert ma paume et ait attrapé une poignée de sable, et dans le creux de ma main, paume tournée vers le ciel, le sable a lentement bougé, jusqu'à prendre la forme d'une fleur de lotus, puis brilla intensément, avant de prendre la texture d'une vraie fleur de lotus, pétale par pétale. Doucement elle a éclot. Une fleur aussi froide que l'hiver... Et pourtant si facile à briser. Il suffisait qu'elle ne la serve trop pas fort. Je la déposais entre nous en silence.

Je crois qu'il n'y avait pas meilleur moyen que de lui montrer pour qu'elle comprenne. On ne croit que ce qu'on voit non . Et un geste vaut parfois bien plus que mille et une paroles. Entre elle et moi s'était entendu ainsi. Alors pour toute réponse elle avait posé sa main sur mon épaule et m'avait souri...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Quelque temps plus tard, j'avais appris à maîtriser ma magie, je ne vivais plus que pour elle et pour ma magie et je pus enfin entrer au conseil magique... la plus jeune mage du conseil magique, admis pour ma maîtrise de la magie de l'esprit...
J'ai eu de nombreuses fois envie de partir du Conseil, j'y reste pour fournir le plus d'informations possible aux guildes blanches... sous le nom d'Aurora"
Alena se trouve encore au conseil, car les mages noirs la trouvant encore jeune et influençable sont persuadés de pouvoir la contrôler, la faire rejoindre leur cause.


Derrière ton pc

Qui est le personnage sur ton avatar : Il s'agit d'IA, de Vocaloid
Veux-tu un rang sous ton avatar : Oui,
Code:
A Chance To Shine

Prénom : Océane
Ton age : 15 ans et toutes mes dents

Où as-tu découvert F.T.R : En cherchant un forum sur Fairy Tail
Qu'est-ce qui t'a attiré dessus : Ce qui m'a attirer sur ce forum, c'est le fait qu'il n'y ai pas les personnage principaux du manga
Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : Non merci, (de toute facon, je n'ai pas l'âge requis)
Code de validation :



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
24
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:11
» LE NIVEAU DE DÉPART

➜ ORTHOGRAPHE : 1.5 / 2 ➜ Des oublies de lettres " c'tait " au lieu de " c'était " par exemple. D'autres petites fautes pouvant être évité. Néanmoins, tu as bien corrigé la présentation, il y en a vraiment moins.
➜ VOCABULAIRE : 1.5 / 2
➜ CONJUGAISON : 2 / 2
➜ QUALITÉ : 2.5 / 4
➜ ORIGINALITÉ : 1.5 / 2
➜ RESPECT DE LA LANGUE FRANÇAISE : 1.5 / 2
➜ NOTE PERSO : 2 / 2
➜ BONUS LONGUEUR DU TEXTE : 4 / 4

➜ NIVEAU 16.5 ➜ NIVEAU BONUS 2 ➜ NIVEAU TOTAL 18.5 arrondi à 19.

➜ POINT TECHNIQUES 19 ➜ P.TS BONUS 3 ➜ P.TS TOTAL 22

➜ POINTS DE CARACTÉRISTIQUES 95 ➜ P.CS BONUS 15 ➜ P.CS TOTAL 110

➜ JEWELS 15 000 Jewels

➜ ALENA WELL'S est validée en tant que membre du Conseil Magique avec un niveau 19, 22 points techniques, 110 points de caractéristiques à répartir sur sa fiche technique dans les statistiques et un total de 15000 Jewels Jewels.

Félicitation :206: Je te valide. Tu peux filer faire ta fiche technique. Smile
Bienvenue officiellement dans la famille o/


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Page 1 sur 1

Afficher la navigation