AccueilnewFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

GRAVE ARTEMIS
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
24
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:26
Grave Artemis
Mage solitaire

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Nom : GRAVE ("tombe" en anglais et non pas "grave" en français) Artemis  Prénom : Artemis  Age : 20 ans Sexe : Homme  Nationalité : Arcadya  Taille : Environ 1m84 Poids : Environ 60kilos Orientation sexuelle : Hétéro  Groupe sanguin : O-



Vos Qualités : Agile, intelligent et infatigable  Vos Défauts : S'énerve facilement, s'ennuie de beaucoup de choses.



Vos Hobbys : L'exploration de lieux inconnus.   Vos Phobies : Les gens trop collants.



Armes : Une épée.
Magie : Magie oubliée. La magie du copiste : consiste à enfermer une attaque magique de l'adversaire dans un grimoire détenu dans une autre dimension dont seul l'utilisateur de la magie a accès. Ceci cependant pour une durée limitée déterminée par le niveau de puissance. Il peut ensuite la réutiliser mais doit dupliquer les grimoires contenant les sorts car ceux-ci disparaissent après utilisation. Ainsi l'utilisateur de cette magie a accès à plusieurs types de sorts et peut exploiter les points faibles (s'il y en a) de son adversaire. L'inconvénient est que copier un sort vide d'une grande partie de son énergie l'utilisateur. Cependant il ne consomme que très peu d'énergie en invoquant les grimoires et ne consomme pas celle du sort qu'il jette bien que celui-ci soit plus faible que lorsque le détenteur original (celui à qui on a volé le sort) s'en sert.




Informations complémentaires : Informations en plus ?


Description de votre physique

Artemis est assez grand et d'un naturel maigre - on voit parfaitement le dessin des côtes et de la colonne vertébrale sous la peau. Il est plutôt pâle bien que ses voyages lui aient fait foncer le teint. Il a les cheveux courts qui lui chatouillent la nuque, raides et bleus comme l'océan avec quelques reflets crépusculaires. Ses yeux sont de cette même couleur saphir et donnent l'impression de se perdre dans d'autres paysages. Il porte plusieurs cicatrices plus ou oins visibles sur éparpillés sur le corps (les plus voyantes se situent au niveau du menton, à la clavicule droite, à l'avant-bras gauche et au pouce droit), elles sont d'une couleur qui oscille entre le blanc uni et le beige pâle. Pour ce qui est de ses vêtements il les adapte suivant la région dans laquelle il se trouve, les revendant lorsqu'il arrive dans un autre endroit ce qui lui permet de ne pas avoir de problèmes d'argent de ce côté-là. Il a une nette préférence pour le bleu, le violet et tout leurs dérivés ainsi que les habits d'un style un peu particulier propre à la région. Lorsque le temps il porte ses préférés : une veste sans manches d'un violet crépusculaire aux coutures noires, un tee-shirt bleu ciel, un pantalon bleu marine ainsi que des bottes montantes noires.


Description de votre mental

Artemis est quelqu'un que l'on peut qualifier d'instable. Il lui arrive d'être calme et tout d'un coup de piquer une crise de colère. Ce qui fait fuir pas mal de monde. Ceci est dû au fait qu'il passe la plupart de son temps plongé dans ses pensées, qu'elles soient négatives ou positives influent sur son humeur. Son visage donne parfois l'impression qu'il ne ressent rien mais en réalité c'est quelqu'un de constamment plongé dans ses souvenirs. Ses cicatrices sont d'ailleurs un rappel perpétuel de son passé et il gratte souvent celle qu'il a au menton quand il y songe. Il est solitaire bien qu'il ne le cherche pas vraiment mais il a pris l'habitude de ne pas s'attacher aux gens pour ne pas avoir de la peine ou leur en faire lorsqu'il les quitte - car il sait qu'il le fera. Il n'est pas non plus quelqu'un de fiable car il ne fera que ce qui l'intéresse. Dans ce cas, il peut très bien faire une promesse et ne jamais la tenir. Il a blessé plus d'une personne de cette manière mais n'en a  jamais vraiment éprouvé de honte car il ne s'y attachait pas, ce ne sont pour lui que des paroles en l'air. De ce fait, il fait rarement confiance aux autres et préfère se débrouiller tout seul. Il est constamment hanté par les fantômes de son passé, notamment celui de sa sœur jumelle, morte, qu'il lui arrive parfois de voir - une pure hallucination. Quand cela arrive, il a tendance à parler tout seul - souvent il s'agit d'excuses, fondre en larmes pour un rien ou de fermer les yeux et tout simplement détourner le regard quand il n'a aucune raison apparente de le faire. On le voit rarement sourire mais, lorsqu'il le fait, cela veut souvent dire qu'il apprécie la personne qu'il a en face de lui.


Contes-nous ton histoire

Le père d'Artemis (le seul qu'ils aient connu, leur mère étant morte en couche) s'est servi de lui et de sa sœur jumelle, Diane, comme support d'expérience tandis qu'il tentait de ressusciter une Magie Oubliée. Ce ne fut pas sans souffrance et dérapage dans ces expériences qui pouvaient se suivre de longs comas à cause de l'instabilité des moyens utilisés (en grande partie des combinaisons de sorts divers à haute dangerosité). Ils ont tenté plusieurs fois de s'échapper ou de prévenir quelqu'un mais les gens fermaient les yeux ou les dénonçaient à leur père. La jumelle d'Artemis est morte au cours de l'une de ces expérimentations qui a mal tournée - il en garde d'ailleurs une image écœurante. Il a abandonné toute idée de faire cesser cette folie et c'est laissé faire à partir de ce moment-là - à la grande satisfaction de son géniteur pour qui ceci était tout à fait normal et qui ne semblait en avoir rien à faire. Finalement, plusieurs années après, ces recherches ont abouti et Artemis est devenu l'arme personnelle de son père. Il s'en est servi pour des massacres, utilisant des sorts de contrôle lorsqu'il le jugeait utile, lui ôtant peu à peu ses sentiments. Lorsque celui-ci est finalement mort Artemis, âgé alors de quinze ans, a tenté de trouver un sens au mot "Liberté". Il a essayé de trouver une utilité à sa magie qu'il ne contrôlait que partiellement et qui sans contrôle, s'avérait dangereuse. Pour remédier à ces problèmes, il a scellé une partie de cette puissance quelque part en lui en attendant de pouvoir la maîtriser. Il est entré dans plusieurs guildes - du bon comme du mauvais côté - dans lesquelles il a perfectionné ses pouvoirs et a rempli des missions pour se donner les moyens de survivre. Il a trouvé des compagnons mais sa mentalité instable les a fait fuir, le laissant seul. Il a finalement décidé de voyager par simple curiosité. Il a tout quitté sur un coup de tête, fait l'épreuve de passages difficiles, la faim, la soif, la solitude... en voyageant au travers de paysages désertiques ou encore qui cachaient de nombreux dangers puis a fini par s'endurcir et s'adapter. Cette curiosité initiale s'est muée en une véritable passion de la découverte de nouvelles choses. Il ne cesse de voyager entre villes et continents avec cette insatiable soif de la nouveauté. Si bien que ce qui est trop commun finit par l'ennuyer.

Le jour où Artemis a perdu sa soeur :

"  La douleur. Un insoutenable torrent de feu qui évoluait en lui, lui embrasait les entrailles. Il lui semblait que le tonnerre grondait dans sa moelle, que ses muscles se contorsionnaient à l'extrême, de façon à atteindre presque la déchirure. C'était comme si des milliers d'aiguilles se plantaient dans sa chair à vif en même temps, que des flammes réduisait sa peau en cendres. Il sentait sa résolution initiale partir, il voulait s'enfuir à toute jambes, mais elles refusaient de lui obéir. Il était contraint de rester allongé là, à attendre en ne pouvant qu'émettre des hurlements atroces.
 Et autours de lui... aucun soutien. Une pièce sombre et froide, avec pour seul mobilier le parterre de dalles glacées sur lequel se trouvait allongé son corps nu brûlant. Il observait de sa vue brouillée de larmes le plafond, d'où ne perçait aucune lumière. Un noir total qui lui rappelait les abysses dans lesquelles il avait l'impression de plonger, un peu plus à chaque fois. Il aurait aimer parler mais il lui semblait que le moindre mot se bloquait dans sa gorge et était immédiatement remplacé par ses cris. Il sentait la présence de son père non loin, s'il pouvait voir son visage il saurait si l'expérience se déroulait bien... ou mal.
 La haine prit le pas sur la souffrance, l'espace d'un instant il eut l'impression qu'il aurait pu se lever, marcher jusqu'à cet homme au regard indifférent et refermer ses mains sur sa gorge. Et enfin serrer, serrer jusqu'à ce qu'il sente la trachée se broyer entre ses doigts.
 Mais il n'en fit rien. D'une part parce qu'il serait mort dés l'instant où il aurait quitté le cercle magique tracé autours de lui; et d'autre part parce qu'il n'avait pas envie que sa sœur voit ses mains couvertes de sang, elle ne supportait déjà plus d'assister à ces "séances" que leur imposait leur père. Il pensait qu'elle était devenue folle, elle se mettait à hurler dés qu'elle voyait une blessure, l'esquisse d'un cercle magique ou bien lorsqu'elle entendait un cri. Finalement leur géniteur avait abandonné la simple idée de la traîner dans cette salle. Il la gardait confinée jusqu'à ce qu'il ait terminé ses expériences sur son frère. Celui-ci ne protestait pas, s'il le faisait ce serait sur elle qui paierait. Il devait patienter, tôt ou tard ils trouveraient un moyen de s'échapper de cet enfer...
 La douleur revint brutalement, ses pensées se disloquèrent et ne formèrent plus qu'un amas de débris. Des phrases sans queue ni tête. Les veines de ses tempes pulsaient en rythme. Il se mit à voir d'autres images, entendre d'autres sons. Un cristal crépusculaire qui luit au-dessus d'un lac aux eaux noirs, un roulement de tambours lointain, un œil rouge à l'éclat maléfique, le bruit du verre qui se brise....
 Puis il la sentit. Cette impression que des crocs inconnus lui agrippaient le cœur, le déchiquetaient pour n'en laisser que des miettes. C'est ensuite qu'elle venait, cette énergie étrange, et si noire. Elle naissait au creux de sa poitrine puis s'étendait, comme une tâche d'encre. Elle n'était pas bienveillante, elle s'appliquait à le dévorer, elle voulait le corrompre. Il lui semblait alors que plus rien n'existait, qu'il ne restait plus en son corps qu'un champ de ruines dans lequel planait une atmosphère de souffrance. Mais une souffrance passée. Il ne ressentait plus rien. Juste le néant et le silence qui l'accompagnait.
 Il fut brutalement catapulté dans la réalité. La douleur revint sans prévenir, le faisant se contorsionner dans tout les sens tandis qu'il s'arrachait les ongles sur les dalles de pierre. Mais c'était bientôt fini. Les vapeurs violettes qui s'échappaient du cercle magique tracé au sol disparurent dans l'air pesant. La souffrance commença à s'atténuer, mais resta présente. Il sentit son rythme cardiaque ralentir, il s'étonnait d'en avoir encore un. Il s'appliqua à respirer à fond, il savait par expérience que cela l'aiderait à reprendre le contrôle sur son corps.  Mais quelque chose clochait... il lui semblait que la présence maléfique ne s'était pas entièrement retirée, qu'elle était toujours là...
 On ne lui laissa pas le loisir de s'interroger, un bras le saisit pour l'obliger à se relever. Il tituba hors du cercle, traîné par son père dont la poigne d'acier lui meurtrissait un peu plus la chair. Son géniteur lui posa sans même le regarder un drap sur ses épaules voûtées. L'étoffe avait beau être légère, c'était comme si tout son dos s'enflammait. Il resta debout là, le regard vague, ne sachant pas bien s'il avait chaud ou froid, tandis que son père effaçait le cercle magique. Il remarqua sans pour autant le mémoriser que les dalles étaient poissées à la fois de vomi et de sang. Comme il n'était pas blessé, il en déduit qu'il l'avait craché. Mais il ne se souvenait plus de quand.
 Son père se releva puis se tourna vers lui, le visage fendu d'un sourire satisfait. Il dit simplement :
"C'est bien, Artemis, c'est bien..."
 Puis il sortit un carnet de sa poche de veston pour y gribouiller quelques mots. Son fils se détourna en boitillant, le regard vide. Il poussa l'unique porte et sortit. Il s'appuya sur le bois rugueux. Une vive douleur se propagea le long se colonne vertébrale mais il ne s'en préoccupa pas. C'était comme si tout se passait en arrière plan, qu'il n'était qu'un spectateur. Pour un peu son corps aurait pu bouger tout seul.
 Il resta appuyé là, les yeux vitreux, la douleur s'atténuant. Il entendit des pas venant de l'étroit couloir qui s'étendait devant lui. Un bourdonnement commençait à couvrir son ouïe, il se transforma en gémissement... puis en une voix lugubre qui lui envahit la tête. Des nuages de brumes s'installèrent dans sa boîte crânienne et lui encombrèrent sa vision. Pourtant il vit tout.
 Sa sœur déboucha dans son champ de vision. Il la reconnut d'abord à sa petite taille et à sa démarche gauche. Ses traits maigres se précisèrent au fur et à mesure qu'elle s'approchait. Il l'observait en silence, il n'avait pas envie de bouger, il ne s'en sentait pas le courage. Elle atteignit son niveau et toucha doucement sa joue. Ce simple geste attisa de nouveau la douleur auquel il pensait s'être habitué. Le visage de sa sœur, sa jumelle, se contracta comme si elle se retenait de crier. Il savait qu'il avait pleuré, la trace des larmes ne devait pas s'être effacée... Elle murmura de sa voix presque éteinte et toute tremblante :
"Ar...temis..."
 Il lui répondit de sa propre voix, qui lui semblait si lointaine, et qu'il ne pensait pas pouvoir capable de se manifester de nouveau après l'intensité avec laquelle il avait crié...
"Diane...."
 Puis il croisa son regard, gris métallique comme celui de leur père. Sans qu'il sache pourquoi, la vague de colère qu'il avait ressenti au beau milieu de l'expérience ressurgit. Un voile noir s'abattit sur ses yeux, il sentit ses doigts se fermer autour d'une gorge. Aiguillonné par sa colère insensée, il serra.
 Un râle faible lui libéra la vue, il se vit en train d'étrangler sa propre sœur. Le visage de celle-ci bleuissait, il voulait arrêter, retirer ses doigts. Mais son corps ne lui obéissait pas, puis il sut ce qui n'allait pas. La présence avait de nouveau envahi son cœur, mais sans qu'il s'en aperçut. Il devait se calmer pour reprendre le contrôle, mais la panique l'en empêchait.
 Il vit le regard de sa sœur se voiler et un mince filet de bave s'écouler de ses lèvres étirées en un mince sourire.
 ...un sourire ? Mais pourquoi ? Cette question fut vite chassée par une autre pensée, qui s'imposa dans sa tête.
 Il venait de tuer sa sœur.
 Une douleur d'une toute autre nature se répandit en lui, elle chassa la présence ce qui lui rendit le contrôle. Il lâcha sa sœur, le corps de celle-ci s'effondra comme une poupée de chiffon. La bouche ouverte, il n'émit pour autant pas le moindre son. Il tomba à genoux à côté de ce cadavre encore chaud. Il fixa l'air horrifié ses mains blanches et tremblantes. Même pas tâchées de sang. Il les ramena sur sa poitrine tout en se ramassant sur lui-même. Tous ses muscles se relâchèrent d'un coup et il hurla. Le plus fort qu'il put, comme si ç'allait chassé la folie qu'il sentait monter en lui.
 Mais il ne réussit qu'à plus se rendre compte de ce qu'il était, de ce qu'il était devenu. Un monstre qui venait de commettre l'irréparable. Des sanglots agitèrent son corps, il entendit la porte s'ouvrir en un grincement derrière lui. Il jeta un coup d’œil par dessus son épaule.
 La silhouette floue de son père se découpait dans l'encadrement de la porte. Bien que sa vue fut brouillée par les larmes, Artemis distingua nettement l'espèce de sourire qui fendait son visage aux traits anguleux.
 Il le détestait. Il le haïssait tellement... Mais c'était peut-être là la punition de son crime. Il se sentait fatigué, vidé par toute cette souffrance. Et il en avait plus qu'assez de lutter. Il pouvait  faire ce qu'il voulait de lui à présent, il s'en fichait.
 Tout cela n'avait plus d'importance.
 Il y en avait au moins une qui était sortie de cet enfer.
"



Derrière ton pc

Qui est le personnage sur ton avatar : Kaito de Vocaloid
Veux-tu un rang sous ton avatar : Le voleur de magies. .

Prénom : Lola
Ton age : 16 ans

Où as-tu découvert F.T.R : Dans le top des 50 forums RPG manga
Qu'est-ce qui t'a attiré dessus : Le résumé
Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : Non

Code de validation :





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
24
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:26
Très bien , passons donc à ta notation Smile
Orthographe : 1 / 2
Vocabulaire : 2 / 2
Conjugaison : 1.5 / 2
Qualité : 1.5 / 2
Originalité : 1.5 / 2
Respect de la langue française : 1.5 / 2
Note perso : 2/2
Bonus longueur du texte : 4 / 6

Niveau 15 + 16 Points techniques + 80 Points de caractéristiques + 10 . 000 Jewels Smile
Félication, tu es validés.
Tu peux aller faire ta fiche technique Smile



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Page 1 sur 1

Afficher la navigation