AccueilnewFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Nephilim Eliade
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
23
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:33
Néphilim Eliade



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]" >
Carte D'identité

○ Nom :   Néphilim Eliade
○ Âge :  22 ans
○ Sexe :   féminin
○ Nationalité :  Arcadya
○ Taille :  1m60
○ Poids :  54
○ Orientation Sexuelle :   hétéro
○ Groupe sanguin :  inconnu
○ Guilde/Organisation :  Tempesta


○ Qualités :  combative, enjouée, attachante
○ Défauts :  susceptible, rêveuse


○ Hobby :  Les jolies choses, les vêtements, les romans d'aventure (bien qu'elle ne sache pas lire)
○ Phobie :  L'abandon, n'aime pas le noir


○ Informations particulières :  INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRE

Arme & Magie
○ Arme :  Une corde assez longue munie d'une lame défensive à son extrémité pour maintenir les ennemis à distance ainsi qu'un simple poignard.
○ Magie :  Manipulation de l'esprit



L'histoire ne s'écrit pas seule...




''Bonjour messieurs, bienvenue aux Fleurs de la Luxure. Vous avez signalé votre venue ou bien.. ?
- Notre venue était prévue.
- Parfait. A quel nom je vous prie ?
- Dante.
- Alors, aujourd'hui sont présentes pour vous..
- Je sais qui est là et qui je veux voir, ne vous embêtez pas pour moi.''



------------------------------------


Une chambre étroite. Drapée, lumineuse et sensuelle. On aurait pu croire à la chambre d'une grande dame aux goûts raffinés si les dimensions n'avaient pas ramenées les choses à leurs réalités ; c'était là la chambre d'une prostituée. Tous les drapés n'exprimant plus alors un luxe ostentatoire mais plutôt les jeux des tissus sur la cambrure du dos. Sensualité et sexualité. Et dans ce décors de jeux interdis, un grand homme blond à la carrure athlétique, entré un peu plus tôt, enserrait tendrement une demoiselle aussi nue que lui, ses yeux grands ouverts tranchant avec la tendresse du moment. Un instant il laissa courir ses doigts sur le soyeux de sa chevelure chocolat, humant leur odeur d'épices quand son autre main était perdue entre les draps, nouée avec celle de sa compagne. La jeune femme sourit, se disant que ces caresse allait au-delà des ''relations professionnelles'' qu'elle instaurait habituellement. Elle avait éclaté de rire la première fois qu'elle s'était faite cette remarque. Se mordillant un instant la lèvre d 'hésitation, elle brisa finalement le silence qui s'était installé depuis ce paroxysme qui aurait dû signer la fin de leur entrevue :
''Dis, Diel.. quand pourrons nous partir ?
- Bientôt mon amour. Dès que j'aurais réglé quelques détails. J'essaie vraiment de presser les choses, te savoir coincée ici avec d'autres venant te toucher me dégoûte. Je te kidnapperai et nous irons loin d'ici tu verras !''
Et Néphilim attendait. Catin amoureuse d'un client aux belles promesses. D'un client fiancé soit dit en passant. Et lui gagnait sur tous les tableaux. Deux femmes à ses pieds, follement amoureuses, Par les Dieux que c'était grisant. Sans compter toutes ces courtisanes qui lui faisait les yeux doux ne serait-ce que pour un baiser volé.
♫L'une pour le ciel
Et l'autre pour l'enfer
L'une pour le miel
Et l'autre pour l'amer
L'une à laquelle
J'ai fait tous les serments
Et l'autre avec laquelle
Je les démens ♪


Vous l'aurez compris, cet homme était un beau salaud. Un salaud aimé de tous avec son sourire charmant, ses remarques pleines d'esprit et son petit coté impertinent tout simplement craquant. Mais sous ses airs d'adorable filou se cachait un hypocrite possessif et manipulateur ; un être incapable d'aimer réellement ou d'offrir une réelle amitié. Et il se délectait de cette sensation de savoir tout ces gens au creux de sa paume. Il y avait aussi cette noble damoiselle tout bonnement débile avec son sourire niais et son regard mielleux : sa fiancée. Difficile de courir tranquillement les bars et les bordels quand on vous assomme sans cesse au sujet d'un hérritier à concevoir au plus vite. Alors pour rassurer son paternel, Diel l'avait choisie elle, une blondinette assez cruche mais qui au moins ne le contrariait pas trop. Il y avait bien eu cette catin dont il avait cru pouvoir tomber amoureux.. seulement il était lui et elle était, justement, une catin : lui, Diel Dante n'allait pas aimer une pute de bas étages voyons ! Pas avec tout ce qu'il pouvait s'offrir.


Néphilim n'avait pas eu de réelle enfance, disposant de bien trop peu de temps entre la mendicité et le vol pour quelques fantaisies que ce soit. Encore est-il qu'elle s'en sortait plutôt bien en cumulant le tout. Les gens éprouvaient plus de compassion envers elle qu'envers la majorité des autres enfants des rues. Pourquoi ? Parce qu'elle a ce don spécial. Néphilim ''vivait'' alors dans un amoncellement de tissus bariolés, sales et usés, avec son unique amie d'enfance. Sheila. Sheila Eliade. Non, les demoiselles n'étaient pas sœurs. Mais Néphilim avait rencontré Sheila peu après la mort de sa propre mère, alors que l'absence totale de famille et le manque de vigilance de l’orphelinat l'avait précipitée dans la rue. Sheila avait alors aidée cette ''nouvelle'', lui offrant un carré de couverture en guise de toit et sa compagnie en guise de béquille. C'en était conclu un accord : chacune devait aider l'autre. Et puisque Sheila n'avait pas de nom, elle serait dorénavant Sheila Eliade, du nom de son unique amie. Touchante histoire n'est-ce pas ?
Bien des années plus tard, les regards pouvaient noter qu'elle avait grandi, mi-femme mi-enfant révélant déjà un certain charme. Un certain ''potentiel''. Un homme lui avait alors tendu la main, lui promettant un repas chaud et des vêtements propres chaque jours. Et si elle découvrit vite qu'elle était sa part du marché, elle s'en accommoda sans trop de regret, y voyant là un commerce comme un autre, garantissant plus que ce que son enfance ne lui avait laissé ne serait-ce que miroiter. Elle gagnait ainsi sa pitance, soutenant du même coup Sheila qui décida cependant de partir un beau jour pour ne plus revenir.

C'est dans ce climat de mélancolie teintée de courage que nos deux ''héros '' se rencontrèrent. Attiré comme un papillon par le charme de Néphilim, Diel s'était alors heurté au froid sérieux de la jeune femme. Professionnellement spectatrice de ses jeux de mots et de ses discours, elle souriait poliment mais il ne la sentait pas réellement impliquée. Chouette, un défi ! Ainsi le courtisan se mis en tête de la faire chavirer, de la changer. Personne ne pouvait lui résister pas même cette froide beauté.



''Arrête ça s'il te plaît.
- Quoi donc ?
- D'utiliser ta magie sur moi. Tu en as pas vrai ? Je la sens à chaque fois que je te vois et ce n'est nullement un aveu romantique. Tu me manipules.
- Bravo.
- Avec ou sans je pense pouvoir me sentir bien ici alors ça suffit va. Oh quel charmant sourire, c'est bien le plus sincère que tune m'aies jamais fait. Recommence pour voir ? Non, celui là il était faux cul''



Et elle avait ainsi apprit à rire. Tombant lentement amoureuse de celui qui lui bâtissait petit à petit une base pour elle. Un soupçon de stabilité. Avant de le connaître elle paraissait sûre d'elle, image nécessaire à son rôle. Mais avec Diel elle apprenait vraiment à se redresser. Connaître ses goûts, ses préférence, oser dire ''moi'', marcher dans la rue la tête haute et s'enorgueillir des regards de convoitise que suscitait son passage. Elle le savait promis. Mais il se disait prêt à tout abandonner, à partir avec lui. L'enfoiré.
Et comme toutes les situations ne peuvent durer indéfiniment, la Fiancé finit par découvrir les lettres de son promis ''et de sa chère pute''. Détruire purement et simplement les illusions de Néphilim ne lui aurait pas suffit. Trop simple. Trop tendre. Elle appris alors minutieusement à imiter l'écriture de Diel pour donner rendez vous sous peu à la demoiselle. Rue des caprices. Amatrice de la mise en scène celle-ci. Et quand Néphilim se rendit sur place avec sa petite mallette contenant ses quelques rares affaires et tout ses espoirs elle n'y rencontra que deux silhouettes féminines richement vêtues. Et une gifle fut son premier accueil.

''Ça c'est pour avoir couché avec mon fiancé. Et un deuxième coup suivit. Et ça c'est pour avoir cru que tu pourrais l’emmener. Diel ne viendra pas : ils nous a bien pris pour des connes, toi comme moi. Mais au final TU vas rester seule. Hé, regarde Betty, elle pleure. Qu'as-tu petite idiote ? Tes rêves sont brisés ? Une pute comme toi ça ne doit avoir ni famille ni amis, que vas tu faire sans amoureux ? ''



Et le visage ravagé par les larmes Néphilim releva la tête et cracha entre deux sanglots :

''Si je ne peux pas l'avoir tu ne l'auras pas non plus.'' Et une glyphe entoura la bourgeoise. Une glyphe la condamnant à ressentir de la haine pour Diel. Rien d'éternel, c'était certain. Mais la rage de la catin était telle que le sort pouvait durer des mois entiers. Que leur union soit détruite. Tout son corps tremblant elle reprit sa mallette et parti. Tenter de se dégoter une famille, des amis, un foyer. Et peut être de retrouver Sheila.






Le corps ne reflète pas toujours l’âme...
Une silhouette pas très haute mais gourmande à souhait avec ses formes un peu rondelette. La damoiselle n'est en effet pas terriblement musclée et un brin pulpeuse sans être excessivement ronde. Son ventre exprime un arrondit délicat tout en la laissant mince alors que sa poitrine et ses cuisses sont tout simplement à croquer, à l'unisson avec sa chevelure couleur chocolat et ses lèvres cerises. Rares sont les personnes à ne pas se retourner sur son passage, caressant ses courbes du regard ou admirant le balancement envoutant de ses hanches évasées.. Il faut avouer qu'elle sait se mettre en valeur, somptueusement paré dans ses tenues toujours un peu fantaisistes mais indéniablement raffinées. Transparences, texture, drapés, bijoux et filets perlés, tout étant fait pour attirer l’œil sans en être pour autant ostentatoire.
Son allure de femme fatale est souvent tranchée par son sourire éclatant et plein de franchise alors que ses yeux brillent d'une malice tout  bonnement craquante. En somme, si Néphilim a bien souvent l'allure d'une femme aboutie et imposante, cela cache bien souvent un regard émerveillé d'enfant.

Le mental

Comment vous résumer cette énergumène en quelques mots ? Paradoxal est une bonne option. Néphilim aime séduire uniquement pour la séduction tout en étant désespérément à la recherche de quelqu'un capable de l'aimer réellement. De l'aimer comme un amour et non comme une amante. Comme une amie et non une collègue. Comme une famille et non un simple groupe. La damoiselle a cependant peur de s'attacher excessivement suite à la trahison dont elle a été victime. Madeleine dans l'âme, elle a la larme facile et le coeur sur la main. Voir la souffrance d'autrui lui fait horreur, quel que soit son origine. Pour ces nombreux faits et son côté pas très rancunier elle passe souvent pour une bonne poire malgré elle alors qu'il est impossible de lui marcher sur les pieds, je peux vous l'assurer. Car s'il y a une chose que Nephilim a apprise et n'oubliera pas c'est bien d'avoir confiance en elle et nul ne pourra le bafouer.
Son regard est encore celui d'une enfant. Elle n'avait pu profiter des merveilles qu'offre le monde dans sa jeunesse et ce elle s'en venge inconsciemment. Sans être superficielle elle voue alors un amour sans borne aux jolies choses et au confort sans aller jusqu'au luxe. Fidèle dans ses sentiments elle est cependant très philosophe et tolérante quant aux responsabilités, aux erreurs, aux défauts de chacun. Et puisque "qui n'aime pas les bêtes, n'aime pas les hommes'', la jeune mage est aussi une grande protectrice de toutes ces bêbêtes.
Sa fidélité pour Tempesta est sans borne, ayant grandi loin du monde politique elle n'en a tiré de ce faitque quelques leçons : Darck Chess n'est et ne sera jamais là pour secourir tous les gens comme elle. Manquant cruellement d'éducation, la damoiselle est toujours à la recherche de connaissances quelconques. Mais ne vous avisez jamais de vous moquer de sa faible culture, elle risque de le prendre très très mal.


Informations complémentaires
○ Qui est le personnage sur ton avatar : Non extrait d'une série
○ Veux-tu un rang sous ton avatar : ( exemple : The angel of Hell etc ) Si oui, veuillez me fournir le code en HTML entre [ code ] [/ code]


○ Prénom :  Marjorie
○ Ton age : bientôt bientôt la majorité =°


○ Où as-tu découvert F.T.R : Ryuuuuu o/
○ Qu'est-ce qui t'a attiré dessus : Mon statu de vieille ?
○ Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : Oui !
○ Code de validation :




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
23
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:34
Hello la vieille! C'est moi qui vais me charger de ta fiche!

Orthographe : 2/2
Vocabulaire : 1/2
Conjugaison : 2/2
Qualité : 1.5/2
Originalité : 1.5/2
Respect de la langue française : 2/2
Note perso : 1.5/2
Bonus longueur du texte : 3/6

Ce qui nous fait un total de 14.5, que l'on arrondit au niveau supérieur, soit 15.
Avec les deux niveaux supplémentaires (bonus d'intégration Tempesta), tu as donc un niveau 17.

Cela te donne 17*5 + 15 (bonus d'intégration) : 100 Points Caractéristiques ainsi que 17 + 3 (bonus d'intégration) : 20 Points Technique.

Tu gagnes aussi 15000 Jewels.
Tu donc aller faire ta fiche technique ^^.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Page 1 sur 1

Afficher la navigation