AccueilnewFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ryuku Yamiko
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
23
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:38
Ryuku Yamiko


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Carte D'identité
○ Nom :  Ryuku "le Dragon cyan"
○ Âge :    21 ans
○ Sexe :  masculin
○ Nationalité :     Mulfass
○ Taille :    1m70
○ Poids :    70 KG
○ Orientation Sexuelle :  Hétérosexuel
○ Groupe sanguin :    O
○ Guilde/Organisation :   Dark Chess

○ Qualités :   Dynamique, enthousiaste, très actif, protecteur (un peut trop) fidèle, passionné.
○ Défauts :   Lunatique, nerveux, impulsif, sans opinion propre, maso, admet difficilement la critique, succombe vite aux femmes, possessif.

○ Hobby :   Les sucettes, les chats.
○ Phobie :   les déserts et les clowns (il est dans l'incapacité absolu de se défendre ou de faire quoi que se soit en présence de clowns)

○ Informations particulières :   Il ne sait pas lire, ni écrire

Arme & Magie
○ Arme :   Deux gantelets orné de trois griffes.
○ Magie :   Magie du Dragon Slayer de glace. Ryuku Peut utiliser et modeler la glace selon sa volonté, en faire se qu'il veut. Il peux aussi manger cette dernière pour reprendre ses forces voir gagner en puissances. Comme tous les Dragon Slayer, les transports sont ses plus grands ennemies, ainsi que les endroits chauds.


L'histoire ne s'écrit pas seule...

~~Une rencontre des plus surprenantes~~

Ryuku est né dans les contrées glaciales de Mulfass, dans un petit village éloigné et au milieu des disputes militaires. Alors que le garçon n’avait que six ans, il fut kidnappé et amené dans un camp d’entraînement pour apprendre à manier les armes et se battre au corps à corps au sein de la coalition. Il a très vite fait ses preuves dans le camp, mais il n’en avait strictement rien à faire. Ce qu’il voulait ? Pouvoir sortir et faire ce que lui seul voulait faire. Mais les étapes ne se sont jamais déroulées comme prévu : vêtu d’un simple short et d’un débardeur blanc, lavage de cerveau pour le rendre sans sentiments, taper à coup de bâtons pour le rendre aussi enragé qu’un Balkan des neiges, très mal nourri pour accroître leur soif de colère. Durant la première année, Ryuku est devenu très sadique et cruel envers les enfants de son âge, il n’hésita pas une seule seconde à les frapper, leur casser un membre ou être très méchant avec eux seulement pour s’amuser et faire passer le temps. Comme chaque matin, les gardes désignent un enfant pour aller avec eux chercher du bois, c’est Ryuku qui fut désigné. Il est donc parti dans la forêt pour chercher du bois, qui servirait sûrement à les battre ou avec un peu de chance, allumer un feu pour de la nourriture, Noël approche bientôt. Mais cette année, il ne fêtera pas Noël dans le camp, non, il le fêtera dehors, en compagnie de jolies filles ou même seul, mais avec de la nourriture, plein de nourriture. Une fois bien engouffré dans la forêt, le marmot serra ses mains l’une dans l’autre et frappa du peu de force qu’il lui restait les deux gardes au niveau où l’homme devient impuissant et courut le plus vite qu’il put, toutefois poursuivi par les gardes qui montraient un grand signe de douleur et de colère. S’ils l’attrapaient, le jeune garçon plongerait tout droit dans le gouffre de la mort. Il continua à courir jusqu’à une clairière, où il vit une bête qui le stoppa net : une espèce de lézard géant couleur glace qui faisait sa petite sieste au milieu de cette neige. Le petit décida de se cacher derrière sa griffe qui faisait facilement sa taille, mais ce qu’il ne souhaitait pas se produisit, la grosse bête se réveilla et le regarda d’un air endormi et lui adressa quelques mots… enfin, quelques pensées :

« Qui es-tu et en quel honneur me déranges-tu pendant ma sieste, l’humain ?
- Pas le temps-là, débarrasse toi d’eux je ne veux pas y retourner et encore moins mourir, aide-moi le gros lézard ! ! !»
 s'écria le jeune garçon.

La bête n'eut pas le temps de répliquer que les gardes surgirent dans cette clairière, mais tombèrent sur le cul à la vue du monstre, les yeux et la bouche grands ouverts :

« Un… un… un dragon ! ! ! ! ! ! ! » Criaient-ils ensemble. Mais, ils n’eurent même pas le temps de détourner leurs regards qu’une brise glacée les transforma en glaçon puis s'écrasèrent sous l’énorme queue du monstre de glace. Il regarda ensuite le petit Ryuku avant de se lever et s’étirer un coup, la grandeur de la bête en effraya presque le gamin :

« Pourquoi est-ce que tu étais pourchassé par ces deux hommes ? » demanda-t-il ?

« J’étais dans un camp pour devenir un soldat et me battre en cas de guerre civile, c’est tendu chez moi et j’ai décidé de faire ma vie comme je le sens. Mais tu ne sais pas parler ou quoi ? Ça fait bizarre de t’entendre dans ma tête, on dirait que je suis schizophrène, mais après tu as été appelé « Dragon », cette espèce n'a pas disparu il y a des centaines d’années ?» questionna Ryuku.

Le Dragon éclata de rire et Ryuku comprit pourquoi il ne parlait pas à haute voix, je suis sûr on l’a entendu rire à l’autre bout de la Terre, ses oreilles n'en pouvaient plus, mais il s’arrêta et se coucha devant le petit :

« Si, on a disparu, pourquoi es-tu en train de me parler ? Je suis bien vivant même si je suis extrêmement vieux. Tu dis vouloir faire ta vie comme tu le veux, comment veux-tu faire ta vie ? »

Le fugitif s’assit devant le nez du monstre, puis acquiesça un grand sourire avant de s’exprimer librement :

« Je veux devenir fort et calmer les ardeurs qu'il y a à Mulfass. J’en ai marre de la politique de ce pays, je vais mettre un terme à tout cela, en leur ôtant la vie s’il le faut. Puis je me trouverai une belle femme, ou encore, je ferais du mal aux gens pour m'amuser. »

La discussion dura plusieurs heures, puis, le Dragon fit un grand sourire avant de prendre Ryuku sur son aile et pris un air sadique ainsi que démoniaque, tout en partant vers le pic le plus haut du pays :

« Tu veux être fort et craint ? Alors, laisse-toi guider par mes mouvements, qui vont t’enseigner cette magie ancestrale qui est crainte de tous, même des Dragons eux-mêmes, tu pourras refroidir tous ceux qui oseront se dresser face à toi ! Deviens le fils de Wugareth ! »

Ruyku n’a même pas réfléchi une seconde et s’accrocha à la bête qui s’envola au sommet de la montagne.

~~Une amitié qui se tisse avec un entraînement de plomb~~

Le froid qui était sur le sommet était encore plus glacial que le pays de Mulfass, mais Ryuku n’eut pas le temps de s’habituer au froid que son « père » le jeta violemment sur la glace et prit un ton sévère :

« Maintenant, mange-moi ça, la base de la magie de Dragon Slayer est que tu pourras manger l’élément que tu utilises, hormis pour toi, c’est de la glace.

- Comment veux-tu que je mange ça ? C’est aussi dur que du béton, je vais me casser les dents !» S'exclama Ryuku.

- Mange je te dis ! » Ordonna la bête.

La dernière chose que le garçon voulait faire, c’était de mettre le géant en colère, il ne voulait pas finir aplati ou encore servir d’amuse-gueule, il commença alors à manger, enfin, essayer de manger des morceaux de glaçons, c’était comme manger de l’eau, bizarre, mais pas désagréable à son goût.
Ils passèrent la journée entière devant ces glaçons et, le soir venu (encore plus glacial il faut dire), c’est un lézard aussi doux qu’un agneau qui, il écoutait la vie du jeune garçon, mais jamais il ne lui appris à lire, et à écrire, et lui fit don de nombreux petits triangles, le Dragon lui disait que les humains appelaient ceci des «piercings» et que ça s'attachaient sur le corps, il décida donc de se les planter sur les oreilles. Une fois ceci fini, le garçon fut entouré de la grosse queue de la bête et ils tombèrent tous les deux dans un sommeil profond.
Le lendemain, aussitôt le soleil levé, l’entraînement reprit, mais cette fois-ci, le Dragon s’assit devant Ryuku et se concentra, une boule d’énergie sortit de Wugareth et fut absorbée par le garçon, qui ressentit une drôle de sensation, la bête se releva et le regarda dans les yeux :

« La magie de Dragon Slayer est maintenant en toi, mais tu ne seras pas capable de t’en servir directement, c’est là que l’entraînement commence, toutes les « données » des sorts sont en toi, à toi de les trouver. Hier, je me suis seulement fichu de toi, je savais que ça ne te ferait rien de manger la glace, mais dès que tu auras maîtrisé cette magie, la glace sera ta nourriture de survie en cas de difficulté.


- Tu t’es foutu de moi ?! Je suis passé pour quoi moi alors ? À essayer de manger cette glace... Bref, on commence quand ?» Questionna le jeune garçon.

«Maintenant mon petit. » Répondit Wugareth avant d’arracher un bloc de glace et de le jeter droit sur Ryuku, avec un énorme sourire.

Le garçon n’eut pas le temps d’esquiver qu’il reçut le bloc de plein fouet, se retrouvant sonné quelques minutes, mais il se releva, un sourire était présent sur ses lèvres, et fonça tout droit en direction du Dragon, le poing serré, il le frappa en pleine tête… mais c’est Ryuku qui fut propulsé vers l’arrière, il recommença une bonne trentaine de fois, avant de tombé d’épuisement. Wugareth creusa une grotte dans la montagne, pour faire un abri assez grand pour l’abriter ainsi que le garçon, qu’il prit soin de bien installer entre ses pattes pour qu’il ait de la chaleur lors de son sommeil, le reptile se transformait en vrai papa poule une fois l’entrainement fini. Aussitôt le soleil levé, il redevenait un entraineur sans pitié, trainant Ryuku dehors, et lui fit des démonstrations de ses attaques, pour qu’il apprenne comment les utiliser, le « hoko » pour le souffle, « tekken » pour le coup de poing, les bases d’un Dragon Slayer, il devait maîtriser ses deux attaques avant de pouvoir apprendre le reste. Le garçon prit donc un grand souffle, avant de le rejeter vers un caillou, c’était juste un petit souffle qui aurait pas tuer un balkan, mais un début prometteur, la même chose pour le coup de poing, l’entrainement sur ses deux techniques prit toute la journée, avant d’avoir un résultat satisfaisant, mais pas encore de quoi en faire un exploit, seulement une semaine lui était accordé pour la maîtrise. Une fois la semaine passée, Ryuku se dressa devant un rocher, se concentra en inspirant profondément


« Kooriryu no… hoko ! » cria-t-il avant de souffler un grand souffle blanc, qui détruisait le rocher et ne laissa que des morceaux gelé par le pouvoir. A peine le temps d’avoir détruit le rocher, qu’il sauta en direction d’un autre situé à côté et serra le poing « Kooriryu no... tekken ! » cria-t-il avant que son poing s’entourait de glace et frappa le rocher pour le casser.

«Bien, maintenant, tu vas pouvoir faire un petit test, je vais t’envoyer en période de survie pour que tu les perfectionnent ». Un an fut accordés pour l’apprentissage, une longue année où il sera livré à lui-même, sans l’aide de son père qui le regardera discrètement s’entrainer. Pas le temps de prendre la route, le garçon vit le sol arriver à grande vitesse, c’est le lézard blanc qui l’avait jeté, manière d’aller plus vite, chaque secondes sont précieuses. Une fois au pied de la montagne, l’entrainement commence de suite, car c’est sur la tête d’un Balkan qu’il eut fini sa chute, laissant une bosse sur la tête de gorille blanc et de la colère se lisait sur ses yeux, un « tekken » lui fit voir le pays des rêves, pas le temps de s’amuser, il fallait manger, et survivre.

~~La belle et la bête~~

Il fallait trouver de quoi s'abriter, se nourrir, et de quoi faire de la lumière, pour la nourriture, les Balkans furent plus que suffisant, la viande, rien de mieux. Pour l'abri, c'est une petite grotte qui se trouvait juste en face de son point de chute, parfaite pour faire un abri, alors que pour la lumière... c'est une autre histoire. Il ne savait pas faire de feu, et passa des heures à frotter des bouts de bois pour avoir une toute petite flamme, qu'il n'arrêtait pas de nourrir pour pas qu'elle ne s'éteigne. La première nuit fut courte, quelques attaques de Balkans par ci par là, quelques sangliers, un ours aussi, pas de repos, mais par contre, une bonne réserve de viande. Au petit matin, déjeuné de Balkan, pas trop mauvais, mais pas très bon non plus, le premier objectif est de pouvoir renforcer son « Hoko » et le « Tekken », avec une priorité sur le bouclier, qui peut toujours servir, surtout en condition de survie. La fabrication du bouclier était pas vraiment ce qu’il espérait, juste un tout petit bouclier qui avait à peine la grandeur de son torse, mais qui lui demandait énormément de quantité magique. Heureusement que le terrain entier était couvert de neige, avec un peu de glace, comme ça, il pouvait retrouver rapidement sa force et ainsi recommencer. Il lui fallut plusieurs jours ainsi que plusieurs indigestions pour pouvoir faire un bouclier potable, mais suffisant pour se protéger. L’heure est à la perfection des techniques, et il s'empressa donc de chercher une bête et ainsi pouvoir commencer l’apprentissage. C’est un sanglier des neiges qui fit office de premier ennemi, une bête agressive et pourtant pas dangereuse du tout. Le jeune garçon se concentra donc et sauta sur l’animal, le frappant au dos, mais… le cuir de la bête est très solide et se sont les poings du garçon qui prirent cher, un gémissement de douleur sorti de sa bouche, avant de se prendre un coup de tête du sanglier, envoyant l’enfant valser un peu plus loin. Le choc au sol fit un drôle de bruit sur ses os, après quelques bouchées de neige plus tard, et ses forces retrouvées, le gamin se concentra, laissant le cochon s’approcher, avant de lui flanquer un bon coup de poing sur la joue, laissant du givre sur une petite partie. C’était un bon commencement, mais pas assez, ni pour en finir à bout, ni niveau puissance, il finira donc le sanglier avec un « Hoko », l’apportera dans sa grotte et il se servit de sa peau comme couverture. L’entrainement sur le « Tekken » continua durant 3 jours, mais il s’entrainait juste à les activer, et frapper dans le vide, pour pouvoir les maîtriser. Les deux techniques sont maîtrisées, en un temps record selon lui, mais il doit les perfectionner, il sait que les sorts lui prendront bien des mois pour les maîtriser à la perfection, voir une bonne année. Un beau matin, alors qu’il était à la recherche de nourriture, il entendit un grognement plutôt imposant, il courut à pleine vitesse, pensant au gibier que ça pourrait être. C’est devant un ours que la course s’arrêta, un ours d’une taille gigantesque, bien plus grand que la moyenne (déjà que les ours de cette forêt sont plutôt imposants), et une petite blonde, par terre, en pleurs, qui ne criait pas. Ce qui était étrange selon le garçon qui, dans un élan secouriste, sauta sur l’ours pour lui envoyer un « Tekken » dans la figure… Mais ce dernier ne bougeait pas d’un centimètre, il recula et lui envoya un « Hoko » de plein fouet, mais toujours rien, juste les poils pleins de givre. Il n’eut pas le temps d’enchainer une dernière tentative que la pâte de la bête s’écrasa sur le torse du gamin, lui faisant échapper un cri de douleur, Une fois la patte retirer, la petite blonde prit son courage à deux mains pour tirer Ryuku de là qui souffrait encore. Elle n'allait pas abandonner son sauveur. Heureusement, elle trouva une crevasse juste assez grande pour eux deux, où l’ours ne pourrait pas les attraper.

~~Une amitié entre enfants~~

Une fois à l’abri, le jeune garçon montra du doigt de la neige ainsi que de la glace, en faisant signe de lui en mettre dans la bouche, ce que la fille fit sans hésiter. Après quelques bouchées et quelques minutes, le garçon s’assit, et remercia la fille. Il lui demanda son nom, mais cette dernière ne dit pas un mot, elle se contenta d’écrire sur une feuille « Je n’ai pas de nom. », mais le petit ne savait pas lire, mais comprit qu’elle était muette. Ryuku regarda de plus près la fille et ses feuilles, et remarqua qu’elle dessinait magnifiquement bien. Quelques heures plus tard, une fois l’ours parti, il amena la fille dans sa caverne, lui demandant ce qu’elle faisait ici. Elle reprit une feuille et son crayon avant de noter « je cherche la ville, j’ai perdu mes parents alors qu’il y avait trop de monde, je n’ai pas pu les retrouver », le petit ne comprenait rien à ce qu’il y avait d’écrit, il ne répondit pas, il se contenta de lui griller un morceau de viande. La chaleur ne lui allait vraiment pas, il avait des moments de tournis. De jours en jours, il continua à perfectionner ses techniques, faisant des coups de poings de plus en plus puissants, et des hurlements de plus en plus féroces. La petite blonde, quant à elle, avait décidé de rester quelques temps avec le garçon, lui préparant le repas et dessinant, pendant qu’il s’entrainait sur des cailloux et des animaux. L'objectif ? Mettre un terme à ce gros grizzli. Il savait qu’il pouvait le faire, s’il ne pouvait pas, comment pourrait-il tenir tête à un Dragon ? Il s’entraina jour et nuit, devenant de plus en plus féroce et sadique envers les animaux de la forêt, qui se montraient de moins en moins par peur de croiser l’enfant de Dragon. Pendant les seuls moments de repos, il contemplait les magnifiques dessins de la fille sans nom, il n’arrêtait pas de la complimenter sur son talent pour le maniement du crayon, ce qui la faisait rire, il était même allé jusqu’à lui donner sa peau de cochon pour la couvrir, il préférait le froid, la chaleur et lui faisant deux. Les jours passèrent et les deux enfants se comportaient comme un frère et une sœur. La fille, faisait un dessin, qu’elle recommençait sans cesse, refusant de le montrer à Ryuku, elle voulait le lui montrer une fois ce dernier fini, ce que le garçon accepta, et continua à peaufiner de plus en plus ses techniques, sans repos cette fois, jour et nuit. Il y avait assez de neige et de glace pour des jours et des jours d’entrainements intensifs, et la petite l’encourageait comme une sœur qui encourage son frère.

~~Un adieu sans tristesse, et le retour d’un entrainement~~

Presque un an fut écoulé, les deux enfants étaient encore ensemble, la petite avait perfectionné son coup de crayon alors que le garçon avait acquis une force et une puissance incomparable par rapport à ses premières fois. Quant à la bête, aucune nouvelle en un an, c’était étrange selon Ryuku, un tel monstre est normalement vite repérable. Il devait surement être là où il l’avait rencontré la première fois, il était sûr de pouvoir le battre. C’est sous un bel après-midi d’été, sous les -20°, que le garçon partit à la chasse à l’ours, usant de son flair de Dragon pour rechercher la trace de l'animal. Il tomba plusieurs fois sur l’espèce convoitée, mais jamais devant le mastodonte qui lui avait flanqué une bonne raclée, et il ne lui restait que quelques mois avant de remonter au sommet, retrouver son père. Le soir même, une idée vint en tête du jeune homme, il prit les reste de viande, les déposa devant un arbre, et y posa aussi la petite blonde, qui ne comprenait pas pourquoi elle était dans le tas. Il fallut attendre une bonne paire d’heures avant d’entendre un grognement similaire à celui d’il y a un an, le choc des pas se ressentait par terre, il approchait, encore plus gros, plus puissant et plus féroce que l’an passé. La bête fit son apparition en déracinant un arbre avec ses grosses pattes, on aurait dit qu’il voulait leur mort, et c’était le cas. Le terrain était à leur avantage, de la neige, de la glace, tout ce qu’il lui fallait pour lui tenir tête, mais moins facile qu’il le pensait. Une fois la bête de portée, Ryuku lui lança un « Kooriryu no tekken » dans la tête, ce qui fit reculer l’ours. On voyait à quel point le marmot avait progressé, mais la bête ne semblait pas ressentir la douleur du choc, le garçon inspira un bon coup avant de lui hurler un « Hoko » qui semblait avoir fait son effet, car il avait renversé la bête sur les fesses, ce qui la rendait encore plus en colère. Elle courut en direction de la fille, mais Ryuku s’interposa et lui relança un « hoko » de plein fouet, moins puissant, mais toujours avec son effet. Quelques bouchées de neige avant que l’ours eut le temps de se relever, et le gamin se jeta sur ses pattes avant d’user de la magie de glace pour recouvrir ses dernières d’une épaisse couche qui l’empêcha complètement de bouger, et il continua à le taper, avec le souffle ou les poings. Il fallut quelques bonnes heures, mais la bête était toujours prise au piège, et semblait essoufflée et pas mal blessée, dû aux nombreux coups. L’animal avait pas la fougue et la puissance qu’il avait eu la dernière fois, enfin… c’était ce qu’il voulait faire croire. L’ours cassa la glace sans trop d’effort et se jeta sur Ryuku, qui se cogna contre un arbre et se blessa à la tête. C’est environ une dizaine de secondes plus tard que je jeune homme retrouva ses esprits et trouva la blondinette sous un caillou, avec le gros poilu qui essayait de l’attraper. Il prit quelques bouchées de neige avant de prendre un regard ténébreux. L’ours attaquait sa meilleure amie, il devait mourir. Il modela deux pointes en glace avant de se jeter sur la gueule de l’ours et y planter les pics dans les yeux, laissant jaillir du liquide oculaire mélangé au sang qui s’étalait sur son visage souriant et plein de colère à la fois. Le garçon posa ensuite sa main sur le nez du poilu, lui bouchant l’intérieur du nez avec de la glace. La bête fit un bond en arrière avant de hurler un grondement de douleur, et s’ouvrir la tête avec ses griffes en essayant de se déboucher le nez, ainsi que se cogner sur les rochers, hurlant de souffrance, ceci plaisait énormément au jeune garçon qui avait  « fusionné » les deux pics qui avaient formé une espèce de « T » géant, qu’il avait planté pile entre les yeux de l’ours, décidant d'abréger ses souffrances. Une fois le sol imprégné du sang de la bête, il décida de la dépecer sur place et laver la peau dans un petit lac non loin de leur grotte. Vu sa taille, une fois en boule, elle pouvait faire office d’un bon sac de frappe. Il avait passé deux mois à perfectionner encore et toujours ses attaques et la modélisation, et, le jour final approchait à grand pas, il n'en restait que quelques un. La fille, elle, agissait bizarrement ces derniers temps, elle devait se douter que le garçon allait bientôt partir. Une nuit, elle décida de partir d’elle-même, laissant un dessin juste à côté de la tête de Ryuku. Le matin, c’est seul que Ryuku se leva, ne voyant pas son amie, mais juste un dessin, un magnifique dessin qui représentait un enfant avec… un Dragon ?! Qui de plus ressemblait plus qu’étrangement à Wugareth. Comment savait-elle à quoi il ressemblait ? Et comment connaissait-elle son lien avec lui ? La fille les avait-elle remarqué lors de leur première rencontre il y a de ça des années ? C’est une question qui restera à jamais sans réponses, car l’odorat du jeune Dragon Slayer ne ressentait pas son odeur, ce qui, d’un côté était bon signe. De l’autre côté de la feuille, il y avait une maison, avec des gens dessiné, le garçon se rappelait que son amie avait une famille, avec ce temps d’absence, ils ont dû croire qu’elle était morte. L’heure était venue pour le garçon de remonter la montagne, et de retourner voir son père pour lui montrer son dur labeur. Il lui fallut environ trois voire quatre jours pour arriver au sommet en escaladant, en mangeant ce qu'il trouvait. Une fois au sommet, il ne vit rien, pas même une trace de Dragon. Il n'eut même pas le temps de renifler, de façon à voir s'il sentait son odeur. Son papou s'était camouflé, tel un caméléon, pour pouvoir le prendre par surprise.

« On dit même pas bonjour à papa après tant d’absence ?

- Héhé ! Attend un peu, je vais te saluer comme le fait tout bon fils ! » Répondit le petit avant se relever et envoyer un « Kooriryu no tekken » dans la face, ce qui fit seulement déplacer d’un certain millimètre la tête du gros lézard, qui était pas si mécontent que ça.

« Oui, tu as fait de réels progrès, je le ressens. Bon, tu ne pourras jamais me battre, mais tu peux déjà résister à beaucoup de mages. Ca suffit pour aujourd’hui. » Dit le Dragon d’un ton calme.

Les jours passèrent, les entrainements s’enchainèrent, mais jamais le garçon n’apprit à lire et à écrire, à croire que ceci était inutile. Il se concentra uniquement sur la magie tueuse de Dragon ainsi que sur la modélisation, sans repos, et sans relâche, jours et nuit. Il en prit des roustes, des vols planés, il se fit souvent enfoncer dans la neige, planter dans les rochers, les coups, les bleus et les os cassés n’avaient plus aucuns secrets pour lui.

~~Une disparition qui annonce le début d’une croisade~~

Un matin, alors que le soleil avait à peine montré son nez, le jeune garçon sorti de sa grotte pour attaquer son « père » en surprise comme chaque matin.

« Kooriryuu no… » Mais quelque chose le coupa dans son élan, il regardait tout autour de lui mais, il ne vit pas la forme du lézard géant. Il chercha partout, au sommet, dans la toundra glacée, au lac gelé, le jeune garçon regarda même dans des endroits improbables et trop petits pour abriter cette bête, comme les cavernes des Balkans des neiges, ou encore derrière un rocher de la taille de l’enfant. Il recommença les recherches deux, trois, jusqu’à quatre fois avant de monter tout en haut du pic et de regarder les environs et attendre le retour de son « papa ». Il resta comme ça durant quatre jours, se nourrissant des quelques Balkans qui passaient par ici, puis, après avoir compris qu’il avait disparu, il redescendit la montagne avec l’envie de le retrouver, il n’aurait pas pu disparaitre comme ça.
Rechercher son Dragon était devenu la priorité première pour Ryuku, il en avait oublié Mulfass et ses disputes militaires, Wugareth était devenu la priorité, il fallait le retrouver. Sachant qu’il ne se trouverait pas en Mulfass, il retourna en ville en prenant soin de ne pas se faire remarquer, puis voler une carte, dans ce qui aurait pu être autrefois un office de tourisme.  Il se dirigea ensuite sur la côte et prit la direction du royaume de Mu. En traversant directement la mer, glaçant l’eau à chacun de ses pas, il mit une petite semaine avant d’arriver dans ce royaume désertique, voyage fatiguant et éprouvant, avec comme repas le poisson cru, plus jamais. Une fois à Shadelight, la seule ville du royaume, où il fait assez chaud, Ryuku se sentit mal à l’aise, surement à cause de la chaleur. Les gens n’étaient pas très accueillants et le garçon dut se battre une paire de fois pour avoir des informations, mais toutes insuffisantes, car personne n’a vu de Dragon couleur glace. La prochaine direction fut le royaume de Xiaoshi, lieu recherché : le temple de Jizhong. Il mit une autre semaine pour y arriver et continuai à manger du poisson cru, pêcher au milieu de la mer commençait à l’énerver, vivement qu’il atteigne le royaume. Le premier lieu atteint sur ce pays fut le bois de Shizen, un très grand bois qui rejoint la seconde ville : Zhongscin, pour enfin arriver à ce temple. Une longue discussion commença avec les moines du temple, qui, furent surpris d’apprendre qu’il existai encore des humains qui furent élevé par un Dragon. Les moines lui racontèrent une histoire aussi vieille que le monde.
« Il y a environ 600ans, les Dragons étaient maitres du monde, ils volaient tous et on en voyait comme on peut apercevoir un oiseau dans le ciel en plein été. Cependant, les humains n’étaient que de la nourriture pour eux. Mais certains Dragons pensaient qu’une cohabitation entre humains et Dragons était possible, les autres les prirent pour des fous et une guerre entre les deux camps commença. La guerre dura longtemps et de nombreuses pertes furent présentes dans les deux camps, cependant, les Dragons pour la cohabitation eurent une idée, ils transmirent leurs pouvoirs à des humains, ces derniers étaient maintenant capables de tuer des Dragons, la victoire de la cohabitation était assurée. Mais une erreur de calcul fut présente, certains humains qui avaient ce pouvoir se retournèrent contre leurs propres camps, créant des morts dans tous les camps. Un en particulier avait baigné dans beaucoup de sang, tellement, qu'à la longue, sa peau devint écaille, ses dents crocs, il se transforma petit à petit en Dragon. Son nom ? Acnologia, un Dragon aussi noir que du charbon, ce qui est rare chez cette espèce. Même s’il était humain avant, il fut désigné comme le roi des Dragons et le « festival du roi Dragon » fut créé. En l’an x777, ils avaient tous disparu, comme aujourd’hui. Mais en x791, ils sont revenus pour leur festival, entrainant le tremblement des plaques, ce qui a créé le monde que tu vois aujourd’hui, avant de disparaitre à nouveau. Si tu as été élevé par un Dragon, c’est surement car il va se reproduire un évènement, ça ne fait aucun doute. C’est tout ce que nous savons, désolé de ne pas pouvoir t'en dire plus.

- Ce n’est pas grave, vous m’avez grandement appris avec cette histoire, je dois néanmoins repartir à la recherche de Wugareth, merci encore le vieux » répondit Ryuku, surpris de l’histoire, avant de repartir en quête.
Ayant marre de marcher sur l’eau et manger des poissons crus, Ryuku monta dans un navire de pêcheurs sur les côtes qui se rendaient à Arcadya, la prochaine étape de son voyage. Il apprit qu’un des  QG de Dark Chess était aussi là-bas, le jeune homme repensa d’un coup à Mulfass et se rappela que la coalition était en bonne entente avec Dark Chess, une pierre deux coups pouvait être jouée, il pourrait avoir accès au monde entier vu l’emprise de cette guilde noire et ainsi pouvoir monter en grade et arrêter les disputes militaires de son pays. Arrivé à Etemenanki, Ryuku se renseigna sur le QG de Dark Chess. C’est dans une taverne qu’il rencontra des personnes bizarres, personne autour d’eux et habillés bizarrement, il partit s’asseoir autour d’eux pour récolter des informations :

« Bien le bonjour messieurs, je suis à la recherches de renseignement, le premier concerne… » Ryuku n’eut pas le temps de finir qu’une des deux personnes se leva pour le prendre par la gorge, ils n’avaient pas l’air bien accueillant.
« T’es qui et tu veux quoi ? On n’a pas besoin qu’un marmot vienne nous casser les lacrymas» répondit un des hommes. Le jeune Dragon Slayer prit le poignet de l’homme avant de lui geler la moitié du bras, puis lui briser pour lâcher l’étreinte.

« Je termine ma question, je suis à la recherche de plusieurs renseignements, la première chose concerne Dark Chess, je veux m’entretenir avec votre chef, la seconde, concerne un Dragon. » Répéta le jeune garçon. Les deux hommes, effrayer par le garçon, le conduisit directement au QG, à Nightown.»


~~Dark Chess~~

Les trois hommes arrivaient à la ville de Nightown, devant une immense forteresse avec l’emblème de Dark Chess au-devant.  La grande porte s’ouvrit et laissa place à une immense pièce, avec un énorme bureau et plein de monde, tous les regards tournés sur Ryuku et les deux autres, ils se dirigeaient vers le hall d’accueil avant qu’un des hommes qui étaient avec lui marmonne quelque chose à la « standardiste » qui prit Ryuku par le bras avant de disparaitre dans une espèce d’ascenseur magique. Le garçon ne sait pas s’ils sont montés ou descendus, mais c’est une immense pièce qui les accueillit, avec au fond un énorme bureau en marbre, orné d’or et d’argent, classe, les murs, eux, étaient remplis de cartes, que ce soit la carte du monde, ou encore les cartes des royaumes étalés sur un mur, même les cartes des villes étaient présentes, il ne prend pas sa conquête à la légère le type, toutes les pancartes étaient pleines de punaises, désignant surement les bases, ou encore les lieux où sont supposé être les guildes blanches.
« J’ai été prévenu de ta visite petit, tu peux prendre place, hôtesse, tu peux disposer. Alors, mon petit, pourquoi tu veux me voir ?»  Dit un homme dont on ne pouvait voir le visage, avec cependant une voix roque, l’air pas très jeune.

« Je m’appelle Ryuku Yamiko, je cherche à intégrer la guilde s’il n'y a pas de soucis.
- Tu veux rejoindre Dark Chess ? Quelles sont tes motivations ? Puis sache qu’il faut généralement une épreuve pour venir dans la guilde, elle n’est pas compliquée c’est pour ça qu’il y a autant de monde. Par ailleurs, quelle magie utilises-tu ?» demanda le chef.

«  Pour être franc, je veux profiter de l’étendue du territoire que vous avez pour pouvoir faire des recherches et retrouver mon père. Quant à la magie, je suis un Dragon Slayer.
- J’aime ta franchise. Dragon Slayer tu dis ? Quel élément utilises-tu ?

- Je suis le Dragon Slayer de glace» répondit Ryuku.
« Hum… je vais faire abstraction de ton épreuve d’entrée, j’ai la flemme de faire les démarches qu’il faut, tu fais partie de Dark Chess, par contre… va me changer ton espèce de short tout petit avec ton débardeur tout déchiré, va t’habiller avec classe s’il te plait, tu as une buanderie au rez de chaussée, demande ensuite un badge à la réceptionniste. » Dis l’homme d’un air étrange.
Le jeune homme descendit donc à la buanderie et prit pour habit des rangers noires, un pantalon marron orné d'une ceinture avec des plaques métalliques qui pendaient, une veste rouge à manche longue et à capuche qu'il porta sans rien dessous, des bandages autour de ses mains qui montaient jusqu'aux poignets il ressorti le dessin que son amie d’enfance lui avait fait pour le mettre à l'abris dans la poche intérieure de la veste. Il se dirigea ensuite à la réception, ou une femme lui donna un premier ordre de mission, vu qu’il ne savait pas lire, il demanda à la réceptionniste de lui décrire le bout de papier, il fallait tuer une personne qui avait pas payé une sorte de taxes depuis plusieurs mois, il fallait donc arrêter de lui faire peur et la faire taire à jamais. C’est en direction de Valua que Ryuku partit pour  faire sa première mission.
Une fois arrivé à Valua, le garçon regarda son ordre de mission « réduire au silence le tavernier de Valua, t’inquiète pas pour le trouver, il y a qu’une seule taverne et il est seul à y travailler, discret ou pas ce n’est pas notre affaire, tue le c’est tout » Ryuku aurait dû préciser qu’il serai pas décrire la phrase, il se  dirigea donc vers la première personne en vue et l’interrogea :

« Bien le bonjour, je suis perdu et je recherche une taverne, auriez-vous l’amabilité de m’aider ?
- Bien sûr, il y en a une juste au bout de la rue, c’est la seule de la ville, vous ne pourrez pas la louper. » Répondit alors l’inconnu.
Le jeune bleu se rendit donc devant cette taverne, puis regarda si le patron était là, par chance, oui. Il recula alors de quelques pas avant de crier

« Tu aurais dû payer ! ! ! Kooriryu no… Hoko ! ! ! ! » Cria Ryuku avant de propulser son souffle glacé qui éradiqua la taverne, gelant tout ce qui fut touché par le souffle et tuant toutes les personnes présentes, il ne restait que des débris et des corps glacés, il alla en direction du tavernier, entièrement gelé, et lui décrocha la tête du corps, avant de reprendre la direction de la guilde.
De retour à la guilde, il alla directement au bureau du patron avant de poser la tête du tavernier, entièrement gelé sur son bureau :
« Oh, je vois que tu ne fais pas les choses à moitié, Dragon cyan.» Dit le chef.

« À quoi bon les faire à moitié quand on peut s’amuser ? Puis pourquoi Dragon Cyan ?» Demanda Ryuku.
« Tu as raison, profite, en plus, tu as juste dévasté une taverne, rien de bien grave, le travail est bien fait vu que tout est gelé. Oh ça, c’est juste un petit surnom que j’ai voulu te donner, j’en donne pas à tout le monde estime toi heureux ! Puis le monde pourrait te connaitre sous ce nom aussi, alors sois fier de ce privilège ! » Répondit le maitre.
C’est ainsi que la première mission fut accomplie avec succès et une sympathie s’installa au sein de la guilde.
Quelques années plus tard, Ryuku a maintenant 19 ans, du haut de ses 1m70, et, comme avait dit son ancien maitre avant de laisser place à la jeunesse car la vieillesse le gagnait, en train de se faire petit à petit le surnom de « Dragon Cyan » (même si pour le moment ca dépassé pas les villes voisines), laissant ses quelques victimes tels des sculptures dues à la glace, ses vols sans désordres, ses destructions dévastatrices, son sadisme assuré et son intelligence assez… basse. Il c'est aussi fais tatouer tout son corps (ou du moins la la quasi totalité) avec des dessins impossible à décrire ou à comprendre, on dirais juste un espèce de Dragon fait de façon géométrique.  Il porte une admiration totale à la guilde, s’étant juré de la servir jusqu’à la mort, malgré le fait qu’il y soit surtout pour profiter de leur étendu dans le monde. Il continue cependant à rechercher son père adoptif, car même après avoir fait le tour du monde, il n’y a aucun renseignement au sujet des Dragons, mis à part l’histoire des moines du pays de Xiaoshi, qui le troublait encore, cette histoire de guerre, et ce « Acnologia » le perturbait, un homme devenu Dragon… il devait en apprendre plus sur ça aussi, il s’est toujours demandé si c’était l’étape finale de la magie tueuse de Dragon, encore une recherche, aussi grande que celle sur Wugareth, qui avait toujours pas montré signe de vie. Il avait aussi entendu parler qu’il existait d’autres Dragon Slayer, il continuait donc à parcourir les terres à leurs recherche et discutait avec eux sur les Dragons, il n’avait pas non plus oublié la blondinette de son enfance, et se demandait ou elle pourrait bien être en ce moment, et ce qu’elle faisait, gardant toujours précieusement le dessin qu’elle lui avait laissé dans sa poche intérieure. Puis il doit tout faire pour pouvoir espérer monter en grade pour avoir enfin le contrôle de la base d’un pays, le poste qu’il rêve. Chef de base à Mulfass, pour arrêter le conflit militaire qui est présent la bas depuis des années, prêt à rentrer en guerre civile, il se battra de toutes ses forces pour y arriver, il l’a juré. Par contre, il ne sait toujours ni lire, ni écrire.




Lle corps ne reflète pas toujours l'ame...
Commençons par le bas du corps pour monter petit à petit. Ryuku est un garçon d'environs 1m70, avec un poids approchant les 70 kilogrammes, porte des ranger noire brillante avec de longs lacets, avec des chaussettes blanches à rayures bleues, il est ensuite vêtu d'un pantalon en tissu marron, orné d'une ceinture couleur métal autour de laquelle pendent des espèces de badges métalliques. Son caleçon est blanc avec des poix bleus et il n'en a pas d'autres couleurs ni motifs. Pour le haut, il est vêtu d'une simple veste rouge à manches longues et capuche. Il à un énorme tatouage qui part de ses pectoraux, montent sur son coup, redescendant tout le long de son dos, ainsi que sur les fesses et les jambes, le motif est très dur à décrire, voir impossible, mais à première vu, on dirais un Dragon ou un serpent, de façon géométrique. Le jeune homme a aussi des motifs sur les épaules ressemblant à un soleil dessiné de façon géométrique de différentes couleurs, qui pourraient faire office d'ailes pour le reste du dessins, ainsi que des flammes rouge et bleu sur ses avants-bras. Il à des bandages sur ses mains, qui remontent jusqu'aux poignets cachant une partie de ses tatouages, ses armes sont deux gantelets orné de trois griffes.
Au niveau du visage, c’est toujours un air neutre qu’il aura, des fois  souriant, voire quelques fois, triste. Mais en réalité, c'est un être sadique qui se cache derrière son doux visage.  Au niveau de sa coupe de cheveux, il a des cheveux blond ébouriffé qui descendent jusqu'au haut de ses pectoraux. Ryuku à les yeux de couleur bleu glace, et assez perçant. Il aura aussi toujours une sucette en bouche. Vu qu'il a une corpulence normale, avec un poids idéal mais une musculature non négligeable, il est souvent pris à la légère, ce qui est une grosse erreur de la part de ses ennemis. Ryuku a aussi le corps constamment froid, sa peau est sans arrêt aussi froide qu'un glaçon.  


Le mental
Ryuku est quelqu'un de dynamique, souriant, enthousiaste avec un sens de l'autorité. Mais derrière cette figure d'ange, il a son coté  sadique, lunatique, nerveux et cruel. Pour s’amuser, il n’hésitera pas à faire du mal à une personne au hasard, ainsi qu’aux plus faibles que lui, ou à démonter tout objet qui se trouve dans ses mains que ce soit un cube, une chaise ou autre, il pourrait aussi s'automutiler, manière de pas s'ennuyer . Ryuku est aussi un coureur de jupon, il ne crachera pas sur une jolie fille, il succombe vite à ses dernières d'ailleurs. Il est aussi très fidèle et loyal envers ses amis ou sa guilde, à laquelle il obéit sans mot dans celle-ci, que ce soit une simple mission, un vol ou un meurtre, il ira faire ceci sans broncher et il y mettra toute sa volonté et sa force. L'homme ici présent est aussi un grand protecteur, auquel on rajoutera jaloux (gare aux hommes qui tourneront autour de sa copine le jour ou il en aura  une). Il peut arriver qu’il soit souvent stressé, le plus souvent pour un rien, donc il part souvent voyager dans les montagnes glacées pour retrouver sa forme et sa fougue. Le jeune homme reste souvent fatigué et a toujours faim, gare à ceux qui le dérangent pendant qu’il mange sa glace pilée, car ils pourraient vite en faire partie. Il est toutefois quelqu’un qui n’a jamais d’opinions propre, du moment que les autres sont contents ou qu’ils choisissent à sa place, ça lui est égal. Par contre, il reste quelqu’un d’impitoyable et hésitera pas à tuer, que ce soit en mission ou lors d’une prise de tête, un adulte, une femme, un enfant, un animal ou autre cucurbitacée, ça lui est complètement égal, du moment que son sang coule par terre et que la tête de la victime a un air effrayé. Cet homme est aussi assez masochiste sur les bords, et aussi en manque d'amour, il ne refusera jamais de la tendresse (malgré son caractère)
Informations complémentaires
○ Qui est le personnage sur ton avatar : Gunji (togainu no chi)
○ Veux-tu un rang sous ton avatar :
Code:
<font COLOR:#00F3D3><i>Dragon Cyan</i>
ceci ?
○ Prénom :  Yoann
○ Ton age : 19ans

○ Où as-tu découvert F.T.R : Une pub Fairy Tail MX
○ Qu'est-ce qui t'a attiré dessus : J'aime bien le contexte
○ Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : Bien sur !
○ Code de validation :




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
http://forumtest-ftr.lebonforum.com
Admin
▌Age :
23
▌Messages :
207
▌Date d'inscription :
18/09/2012

Feuille de personnage
Bla:
avatar
Admin

Lun 14 Sep - 0:39
Orthographe : 1 / 2
Vocabulaire : 2 / 2
Conjugaison : 1 /2
Qualité : 1 / 2
Originalité : 1 / 2
Respect de la langue française : 1 / 2
Note perso : 1 / 2
Bonus longueur du texte : 2 / 6


1 +2 +1 +1 +1 +1 +1 + 2 => 10


Etant donner que tu n'obtiens qu'un lvl 10 tu ne peut pas être un dragon slayer, désolé ^^'

Il va falloir que tu ré-écrive totalement ton histoire et que tu change ta magie. Bonne chance.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Page 1 sur 1

Afficher la navigation